Phi V
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 oct. 2021

Pourquoi la Primaire Populaire est une imposture

Petite analyse qui se propose de démontrer que la Primaire Populaire ne fait pas ce qu'elle prétend vouloir faire: aboutir à un candidat unique à gauche pour les élections présidentielles.

Phi V
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ne vous faites pas avoir avec cette tartufferie qu'est la Primaire Populaire!
C'est un truc de bobos parisiens déconnectés et instrumentalisés par des politicards dont le seul but est de gêner la dynamique LFI pour in fine préserver leurs intérêts.

Mais commençons par vérifier si leur déclaration comme quoi la PP est indépendante des partis et des politiques est vraie. 

Regardons ainsi  les personnalités qui soutiennent la PP mises en avant sur leur site:

- Julia Cagé: A signé une tribune en faveur du programme de François Hollande avec Philippe Aghion en 2012 (le monsieur qui allait plus tard inspiré le programme économique de Macron...). C'est à dire qu'elle s'était déjà engagée CONTRE la candidature du programme du Front de Gauche, l''Humain d'Abord défendu par Mélenchon, et qui allait fortement inspiré l'Avenir en Commun.
En 2017, elle soutient Benoit Hamon au point d'intégrer son équipe de campagne - encore une fois elle s'engage explicitement CONTRE l'Avenir En Commun. En 2020, elle a été nommée Présidente de la Société des lecteurs du Monde. Un journal clairement engagé à la gauche radicale comme chacun sait...

Dominique Méda: énarque, haute-fonctionnaire, médaillée de la Légion d'Honneur etc., engagée politiquement depuis de très nombreuses années... Notamment au côté de Pierre Larouturrou, ancien PS qui préside un petit parti 'Nouvelle Donne' satellite du PS. Mme Méda va jusqu'à faire partie du Bureau de l'association de la PP! 

Il faut savoir qu'à chaque élection, notamment les dernières Régionales/Départementales, Nouvelle Donne s'est systématiquement attelé aux alliance PS-EELV qui ont systématiquement exclu LFI de tout possibilité d'accord.
A savoir aussi que M. Larouturrou est à présent député européen car il était en position éligible sur la liste d'alliance PS+'Place Publique' de M. Raphael Glucksman.

Vous savez M. Glucksman, outre d'être le compagnon de cette révolutionnaire qu'est Léa Salamé, est le futur remplaçant de Macron prophétisé par Le Monde Diplomatique:
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/12/RIMBERT/59364

A savoir enfin aussi qu'à peine 1 ans après la création de ce mouvement, 2 de ses co-fondateurs (Thomas Porcher et Claire Nouvian) se sont barrés, complètement dégoutés de s'être fait arnaqués.

Marie-Monique Robin: A soutenu la création du parti politique Nouvelle Donne (et a été décoré de la Légion d'Honneur par... Dominique Méda!)

Dominique Bourg: engagé en politique depuis longtemps, a été président de la fondation Nicolas Hulot et a mené une liste aux européennes de 2019 qu'on pourrait qualifier de 'centre-gauche tendance bien à droite' farci de politicards has been: Robert Hue, Jean-Vincent Placé, Jean-Luc Bennahmias, Antoine Waechter...

- je vais pas tous les faire hein, je vous laisse vérifier. Mais je vais quand même finir avec un des meilleurs, toujours présent dans les meilleurs coups: Cyril Dion. Très proche de Pierre Rhabbi (tout comme Marie-Monique Robin), le charlatan adepte de pseudo-science, proche de la secte anthroposophique, adulé des grands patrons et prônant une écologie apolitique mais tendance catho-intégriste (donc en fait d'extrême-droite).

Si vous me croyez pas, je vous encourage à visionner ceci:
https://youtu.be/OPLt-yd0jQo - itw d'un journaliste qui a enquêté sur la question pour Le Monde Diplomatique.


Mathilde Imer, la porte parole de la PP a déjà tout les atours de la politicienne old school malgré son jeune âge.
Elle a été formée à Science-Po et a eu comme mentor Laurence Tubiana. Encore une politicienne bien au cœur du système, chevalier de la légion d'honneur, qui a soutenu F. Hollande et a été nommé par Macron pour siéger à des commission fantoches.
Source: https://www.nouvelobs.com/ils-vont-faire-2021/20201229.OBS38147/mathilde-imer-par-laurence-tubiana-elle-est-aussi-a-l-aise-devant-un-ministre-que-dans-une-action-de-desobeissance-civile.html

M. Imer, tjs elle, a dit clairement sur le plateau de l'émission YT 'BackSeat' de Jean Massié que l'objectif des 300 000 avaient été fixé spécifiquement en regard du nombre obtenu par JLM par son appel 'Nous Sommes Pour'. Elle avoue donc que l'objectif de la PP était bien de contester le leadership de LFI. 
Source: https://youtu.be/wPiEWFgJ5YU à partir de 01:19:00

Sauf qu'ils sont à peine arrivés à 100 000 inscrits en plusieurs mois d'appel alors que n'importe qui peut soutenir n'importe quel candidat. D'après leurs propre critères, ils ont échoué spectaculairement (ils visaient les 300 000 fin juin!) - et leur nombre était le seul argument réel qu'ils prétendaient utiliser pour faire pression sur les autres candidats... 
Source: https://reporterre.net/Presidentielle-des-citoyens-lancent-une-primaire-populaire-humaniste-et-ecolo

En comparaison, JLM sur son seul nom et programme a obtenu ses 150 000 soutiens en 4 jours, et au dessus de 250 000 ajd (+20 000 après le débat avec Zemmour). 
Puisque d'après leur propre raisonnement (qui est par ailleurs hautement problématique et non démocratique) - la plateforme qui réunit significativement le plus de soutiens devrait forcer les autres à être raisonnables et se retirer - alors si ils étaient cohérents, ils devraient se retirer et appeler à soutenir JLM. 
Mais évidemment qu'ils ne feront pas cela et qu'ils mèneront leur truc jusqu'au bout, quitte à rajouter un N-ieme candidat fin décembre, sans programme, sans argent, sans équipe et sans 500 signatures, tout en prétendant que la dispersion c'est la faute de tous les autres mais pas eux. 
Mais de qui se moque-t-on franchement ? 

Bref ce truc ne sert qu'à une chose: recycler des politicards plombés par leur proximité avec le PS en usurpant le programme de LFI + faire croire que JLM ne serait pas le candidat légitime de la gauche.

Quand je dis qu'ils usurpent l'Avenir En Commun, c'est vrai sauf pour certains points particulièrement significatifs :

La soit-disante 'rupture' qui consiste à réformer la 5ème République plutôt qu'à en changer comme le propose LFI. TRES SIGNIFICATIF. Car évidemment que ces bobos bien installés et profitant à fond des apparats du régime monarchique présidentiel (breloques de Légion d'Honneur, sièges en commission, etc.) ne veulent surtout rien bousculer... Tout changer sauf l'essentiel pour que rien ne change!

Autre élément significatif : ils ont choisi d'exclure la question européenne du socle des 10 mesures soit disant en raison que cette question diviserait trop! 
Sauf que de nombreuses personnes à gauche, dont la totalité des Insoumis, estiment qu'un vrai programme de gauche avec une vraie transition écologique nécessite de désobéir aux traités pour déployer les investissements nécessaires.
En excluant la question européenne de leur plateforme, la PP fait un choix éminemment politique qui a pour conséquence d'exclure tout ceux qui estiment que cette question est centrale et doit être débattue - mais à l'inverse accueille favorablement tout les européistes béats qui se satisfont bien des traités ultra-libéraux.

Ces choix non assumés et cachés induisent inévitablement un biais très prononcé sur le corps électoral rassemblé sur cette plateforme et sur la hiérarchie des niveaux de parrainages. Au final le résultat du vote ne sera pas du tout représentatif de l'ensemble des sympathisants de gauche dans le pays. Cela ne les empêchera pas évidemment de prétendre qu'ils ont démontré que JLM n'est pas légitime.
D'ailleurs, comme vous pourrez le constater, plusieurs personnes s'appuient sur le processus en cours des parrainages et le faible score de JLM obtenu sur cette plateforme pour dénigrer sa candidature. Car c'est bien évidemment le rôle principal de cette arnaque de Primaire Populaire.

Après le green-washing, voici venu le citoyen-washing. Enjoy!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux