Justice des grands et des petits - France Inter

Dans une semaine, jour pour jour, Serge le Vaillant, qui animait l'émission "Sous les étoiles exactement", sur France Inter,  va se retrouver devant le tribunal des Prud'hommes de Paris.
Il a été licencié, en même temps que Laurent Lavige... 
2 poids lourds dans le monde merveilleux de la musique.. Qu'elle soit Franco-française pour Serge, ou "Black" pour Laurent... Ces choix ont-ils été judicieux? Je crains que non, compte-tenu de la chûte désastreuse de notre radio nationale.

Voici le plus récent commentaire de Serge le Vaillant sur cette affaire :

"Pas plus qu'on ne peut enregistrer une audience, les décisions de justice ne se commentent pas. Néanmoins, la relecture de la Comédie Humaine n'est jamais futile. Mes mésaventures sont renvoyées au 29 avril devant un juge départiteur qui prendra la décision que la conseillère prudhommale représentante des employés et celle des employeurs ne sont pas parvenues à déterminer. Pour l'heure, je suis en CDI non licencié, pas employé ni salarié et sans possibilité de m'inscrire à Pôle Emploi ou de trouver un autre boulot. Comprendra qui pourra"

Un "post" antérieur, daté du 8 octobre 2013, ...

"Dialogue au téléphone, il y a une heure, avec un TRES grand artiste de la chanson...
- Putain, je ne comprends pas pourquoi ils vous ont viré.
- Ils ne m'ont pas viré, le Conseil des Prudhommes de Paris a ordonné la poursuite de mon contrat en juin dernier.
- Alors vous devriez être à l'antenne.
- Je n'ai reçu aucune proposition à ce propos malgré mes courriers adressés en ce sens.
- Ils s'en foutent de la justice ?
-.....
- 30 ans de maison, vous avez dû toucher le pactole.
- Non, puisque je ne suis pas viré.
- Je ne comprends pas bien. Vous avez alerté Pôle Emploi ?
- Non puisque je ne suis pas viré et requalifié en CDI avec une clause naturelle d'exclusivité.
- Donc, vous touchez un salaire ?
- Pas encore et quand ce sera le cas, je pense que je vais le filer à la recherche contre le cancer et pour la protection de l'enfance.
- Vous vivez de quoi ?
- De rhum, d'espoir, de littérature, de rêve et d'amour pour mes proches.
- Vous êtes fou. Ils vont vous reprendre...
- Ils n'ont pas à me reprendre, puisque je ne suis pas viré.
- (rires)"

L'affaire est ici bien résumée... 
Comment la Justice peut-elle tergiverser devant une situation fort simple ??
- Licenciement abusif, sans raisons réelles ni sérieuses
- Renouvellement pendant plus de 20 ans d'un CDD
- Non application des premières décisions de Justice ( ré-embauche, et CDI)...

On ne peut que rester stupéfait devant ces non-décisions, ces passages de patates chaudes... 
Peut-être serait-ce un cas qui ferait jurisprudence, et enquiquinerait certains employeurs, dans le domaine du journalisme, et surtout de l'audio-visuel?? 

En tout état de cause, Serge le Vaillant mérite sa place sur France Inter. Cette radio qui ne cesse de perdre de l'audience, au profit de Europe1, De RMC, et de RTL...

Il possède le plus grand carnet d'adresse de la chanson française. Il a permis de découvrir : 

 Camille, Emily Loizeau, La Grande Sophie, Dionysos, Bénabar, les Ogres de Barback, Tryo, Keren Ann, Albin de la Simone, Jeanne Cherhal, Alexis HK, etc. Plus que la plupart des producteurs de disques, qui souvent se vantent d'être des sangliers truffiers...


Et puis, me direz-vous, son émission était une émission nocturne, réservée aux insomniaques et aux routiers....
Détrompez-vous, car la culture française rayonnait aux 4 coins du monde, grâce à lui, et compte-tenu du décalage horaire, elle était suivie par de nombreux auditeurs du bout du monde

Reviens vite, Serge.... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.