philippe alain
http://philippealain.blogspot.fr/
Abonné·e de Mediapart

87 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 févr. 2013

philippe alain
http://philippealain.blogspot.fr/
Abonné·e de Mediapart

Une nouvelle menace pour les intérêts fondamentaux de la France

Stella est une jolie jeune femme brune aux yeux verts. Lorsqu’elle sourit, c’est comme un rayon de soleil qui réchauffe le cœur, la grisaille environnante se dissipe et on oublie tout. Pour quelques dizaines d’euros, elle emmène les hommes au paradis. Stella a 20 ans, sans domicile et sans ressource, elle se prostitue pour survivre.

philippe alain
http://philippealain.blogspot.fr/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Stella est une jolie jeune femme brune aux yeux verts. Lorsqu’elle sourit, c’est comme un rayon de soleil qui réchauffe le cœur, la grisaille environnante se dissipe et on oublie tout. Pour quelques dizaines d’euros, elle emmène les hommes au paradis. Stella a 20 ans, sans domicile et sans ressource, elle se prostitue pour survivre.

Début février, la police embarque la jeune femme et lui dresse un procès-verbal de notification d’un rappel à la loi. Le PV lui reproche d’avoir commis l’infraction suivante: « racolage public, en l’espèce se livrer à la prostitution sur la voie publique ». L’officier de police judiciaire n’ignore probablement pas qu’en France, la prostitution n’est pas réprimée par la loi, le racolage, si. Alors il accole le terme de racolage qui lui permet de se positionner dans la course au chiffre.

En outre, le PV précise que l’infraction a été commise pendant 14 jours ! Du jour J à 09 heures 00 minute à 14 jours plus tard, 09 heures et 10 minutes … Stella n’est pas une femme, c’est une machine. Pendant 14 jours et 14 nuits, selon la police, elle a enchaîné le racolage et les passes sans s’arrêter.

Stella est aussi une magicienne, une sorte de prostituée furtive et invisible. Elle s’est livrée à la prostitution pendant 14 jours « sur la voie publique ». On imagine les scènes. On cherche vainement dans le PV des faits d’exhibitionnisme. Rien. Il n’y a que les policiers qui l’ont vu se prostituer à même le trottoir. Même les clients eux, n’y ont vu que du feu.

Stella aurait pu ressortir de sa garde à vue et aller se reposer après une nuit éprouvante. Mais non, on est en France socialiste. Il faut absolument flatter l’électorat raciste et les ambitions politiques du ministre de l’intérieur, l’un et l’autre étant profondément liés. Alors, dans la foulée du PV de rappel à la loi, la police rédige une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Sur quelle base ? Attendez, on va bien en trouver une…

Lisez bien, c’est ahurissant.

« Considérant que l’intéressée à fait l’objet d’un rappel à la loi pour des faits de prostitution sur la voie publique… Considérant que son comportement constitue bien une menace réelle, actuelle et suffisamment grave pour l’intérêt fondamental de la société française… »

Oui, vous avez bien lu. Une jeune femme de 20 ans qui se prostitue constitue une menace réelle, actuelle et grave pour l’intérêt fondamental de la société française !!!

La mauvaise blague de la préfecture ne s’arrête pas là. Selon l’article L.511-3-1 du Ceseda (code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile), l’étranger dispose d’un délai, qui, « sauf urgence », ne peut être inférieur à 30 jours pour quitter le territoire français. Mais pas pour Stella. Stella est une bombe. Il suffit de la regarder pour s’en rendre compte. Les policiers l’ont bien compris. Ainsi, ils précisent : « Considérant eu égard à la gravité des faits commis qu’il y a urgence à éloigner l’intéressée du territoire français… ». L’OQTF est donc une OQTF sans délai de départ volontaire, Stella est conduite directement au centre de rétention pour être expulsée par le premier avion venu.

Si quelqu’un en doutait, Manuel Valls est beaucoup plus fort que ses prédécesseurs car il a découvert une nouvelle forme de terrorisme. Après les terroristes de Tarnac, les terroristes islamistes voilées, voici les terroristes prostituées dénudées. Tremblez, petits moutons. Le terrorisme est partout. Tremblez et ne pensez surtout pas au chômage, aux usines qui ferment une à une, au déficit abyssal et à l’incapacité de ce gouvernement à résoudre la crise qui traverse le pays. Tremblez et surtout, ne pensez à rien d’autre.

La chasse aux prostituées n'est pas une nouveauté, c’est même une des priorités du gouvernement socialiste. En juin 2012, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits de la Femme (ne rigolez pas) et porte-parole du gouvernement déclare : « Mon objectif, comme celui du gouvernement, c’est de voir la prostitution disparaître » (1) Pour masquer son incapacité à combattre la prostitution, le gouvernement a choisi de combattre les prostituées.

La chasse aux étrangers n’est pas une nouveauté non plus, c’est même une des priorités du gouvernement socialiste. Or, selon un rapport de l’assemblée nationale du 13 avril 2011, 80% des prostituées sont d’origine étrangère. (2)

Vous avez compris la manipulation ? En pourchassant les prostituées, le gouvernement socialiste fait d’une pierre deux coups. Il tente de faire disparaître la prostitution, et dans le même temps, il fait disparaître les étrangères. Si il faut pour cela  que des policiers détournent le code pénal, peut importe, si il faut pour cela que des préfets détournent le code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile peut importe. Si il faut pour cela violer les conventions internationales et en particulier l’article 5.1 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme (3), peut importe. Du chiffre, encore du chiffre, toujours du chiffre.

Une jeune femme de 20 ans qui se prostitue est donc devenue une menace pour l’intérêt fondamental de la société française. En lisant cela, on ne peut s’empêcher de se demander ce qui constitue réellement l’intérêt fondamental de notre pays aujourd'hui.

Pauvre France…

(1) http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Vallaud-Belkacem-Je-souhaite-que-la-prostitution-disparaisse-interview-521763

(2) http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3334.asp

(3) http://www.echr.coe.int/ECHR/Homepage_Fr/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac