philippe alain
http://philippealain.blogspot.fr/
Abonné·e de Mediapart

87 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mars 2013

Les Roms sont dangereux pour la santé des morts

Le maire de Villeurbanne, est ce qu'on peut appeler un socialiste décomplexé. Cet été, il avait signé dans le journal Le Monde une tribune soutenant la politique raciste du gouvernement et appelant aux démantèlements ciblés des campements Roms. Pour lui, l’important, ce n’est pas la rose, ce n’est pas le campement non plus, c’est le campement Rom. (1)

philippe alain
http://philippealain.blogspot.fr/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le maire de Villeurbanne, est ce qu'on peut appeler un socialiste décomplexé. Cet été, il avait signé dans le journal Le Monde une tribune soutenant la politique raciste du gouvernement et appelant aux démantèlements ciblés des campements Roms. Pour lui, l’important, ce n’est pas la rose, ce n’est pas le campement non plus, c’est le campement Rom. (1)

Fin août, il assigne donc au tribunal une centaine de personnes qui avaient trouvé refuge au fond d’un parc naturel. A l’époque, pour justifier sa demande d’expulsion, la mairie précise que les Roms menacent… Les espèces protégées.

L’assignation précise en effet: « le Parc Naturel de la Feyssine abrite des espèces protégées dont la préservation ne peut qu’être menacée par ce type d’occupation ».

En France, il est plus important de protéger les animaux que les enfants Roms.

Le juge ordonne une expulsion immédiate et les familles partent sur deux autres terrains, toujours à Villeurbanne, ce qui démontre bien l’absurdité de la politique qui est menée et qui ne règle absolument rien.

 A nouveau, les 2 terrains font l’objet de procédures d’expulsion qui sont lancées fin août 2012.

Alors qu’ils sont occupés par les familles depuis plus de 6 mois, aucun de ces terrains n’a fait l’objet de l’application de la circulaire interministérielle du 28 août adressée à tous les préfets. Cette circulaire prévoit pourtant de mettre en œuvre, avant une expulsion, un diagnostic et un accompagnement pour les familles (2)

A Lyon, le préfet ne doit pas recevoir les circulaires interministérielles. Ou alors, il ne les lit pas, trop occupé, sans doute, à traiter le dossier des éléphants qu’il veut euthanasier et qu’il traîne depuis des mois. (3)

Pour justifier sa demande d’expulsion, la mairie de Villeurbanne, faute d’espèces animales à protéger trouve un nouvel argument. « Cette occupation, si elle devait se prolonger davantage poserait immanquablement de graves problèmes d’hygiène tant pour les occupants que pour le voisinage »

Bon, vous me direz, c’est du classique, c’est l’argument habituel… Sauf que… Les voisins des familles installés sur le terrain de Villeurbanne ne sont pas des voisins comme les autres. Ce sont des morts.

Et oui, des morts. Chassés de toute part, traqués par les voisins qui vont parfois jusqu’à incendier leurs cabanes, ces familles décident  de s’installer à côté d’un cimetière. Elles se disent sans doute, qu’au moins à cet endroit, elles ne risquent pas de réveiller leurs voisins si elles font trop de bruit.

Et bien non. La mairie de Villeurbanne estime que les Roms, après avoir menacé des espèces animales protégées, menacent l’hygiène de personnes mortes et enterrées. C’est fort, non ?

En France, l'hygiène des morts est plus importante que celle des enfants Roms.

Hier, 28 mars 2013, sous une pluie glaciale, le préfet du Rhône, à la demande du Maire de Villeurbanne, à donc procédé à l’expulsion de 80 personnes dont la moitié d’enfants. Tout s’est passé très vite. La police est arrivée avec les bulldozers qui ont tout cassé. Jetées sur le trottoir, les familles sont restées un moment à regarder la France détruire tout ce qu’elles possèdent, c’est-à-dire pas grand chose.

Le soir même, à la télévision, François Hollande, du haut de ses 29% de popularité, nous expliquait qu’il renonçait au socialisme. Merci, nous avions compris.

(1) http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/180812/quand-des-elus-de-gauche-font-rimer-socialisme-avec-racisme

(2) http://www.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20120829/1752609_c1da_intk1233053c__2_.pdf

(3) http://www.francetvinfo.fr/elephantes-de-lyon-hollande-demande-a-le-foll-d-approfondir-le-diagnostic_203731.html

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Paris abandonne en Syrie trois orphelins de parents djihadistes
Depuis novembre 2019, trois enfants français sont placés dans un orphelinat de la capitale syrienne. Leurs parents, membres de l’État islamique, sont morts sur place. Après plusieurs mois d’enquête, nous avons réussi à retracer le parcours unique de ces orphelins.
par Céline Martelet
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire, en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux