conversations entre amis pour analyser la situation politique et sociale à Madagascar

enlèvement sans rançon, l'affaire Claudine a obligé de mettre fin à la captivité du jeune étudiant la menace d'une enquête poussée par un dégout des façons de faire des gouvernants mais le doute est bien présent pourquoi tout tourne autour de la présidence ?

 

Le jeune Firoze Norbhay a été libéré par ses ravisseurs ! Ses proches annoncent qu’il est sain et sauf. Aucune demande de rançon n’a été réclamée. Pourquoi alors cet enlèvement en plein jour avec hommes armés et en plus sous les yeux de policiers et tout cela pour une libération sans conditions ?

 

Essayons si vous le voulez bien d’instruire  cette question en se basant sur les faits : certes il y a eu une réaction de l’Assemblée des Français de Madagascar qui par courrier  à la Ministre des Affaires étrangères qui est  un appel à la responsabilité du Gouvernement Malgache, qui stipule notamment l’absence totale de résultats concernant les multiples enquêtes et l’impunité qui entoure constamment tous les enlèvements, et un appel solennel est fait à la France pour résorber une activité criminelle dont les ramifications sont connues.

 

Madame l’Ambassadeur de France à Madagascar est critiquée pour son manque d’implication pour aider la population française sur l’île. La confiance envers les Autorités Malgaches et Françaises est nulle. En ce qui nous concerne, la libération de ce jeune garçon est due qu’à une chose, le départ de Dame Claudine, qui met en émoi toute la Communauté internationale et la non libération de cette jeune victime pouvait être le départ d’une enquête des services français. Cette suggestion a le mérite de confirmer que tout se tient, les vols, les crimes, les enlèvements sont tous issues des mêmes ordonnateurs, sinon pourquoi un délit criminel se résout sans détournement d’argent et la Conseillère présidentielle s’évade avec beaucoup de complicités et comme par hasard au fil des évènements on s’aperçoit que le pouvoir présidentiel est très informé des faits et gestes de cette frange mafieuse ! Pour préparer la riposte la nomination de Sieur RAHAJASON, fort connu pour ses coups pendables, nous pensons sérieusement que le Pouvoir actuel veut s’engager contre la population et l’opposition, Danger ! Vous en voulez un peu plus, regardez  le Conseiller spécial James ANDRIANALISOA du Chef de l’Etat  qui lui aussi a les faveurs du BIANCO,  lui c’est le Roi des transferts d’argent vers les Sociétés dont les comptes sont placés  sous la clause de confidentialité, Nous sommes persuadé que les enquêteurs du BIANCO s’intéressent à la période où il a été le grand Directeur de l’Aviation Civile et un des  destructeurs de la Compagnie Air Madagascar avec l’équipe du grand Timonier l’ancien Directeur de Cabinet du Président de la république. Comment se faut-il que tout revient à la case départ : la Présidence !

 

Que se passe-t-il à la Communauté Urbaine d’Antananarivo ? Madame le Maire épouse de l’ancien Président de la République Marc RAVOLAMANANA a pris des mesures radicales dans le but essentiel d’embellir et assainir la ville. Elle a voulue commencer par chasser les vendeurs  sur les trottoirs t la chaussée, mais là nous lui disons oui vous avez raison mais comment voulez-vous  que ces gens qui depuis de très nombreuses années font la vente de leurs produits  en ces endroits de passage, et que personne, nous disons bien personne ne leur a proposer autre chose, il faut Madame que ces pauvres personnes ont été habituées  par tous les gouvernants à se débrouiller pour gagner le minimum pour la nourriture quotidienne pour toute la famille. Les réactions contestataires n’ont pas tardé à se produiront,, un peu de patience et surtout  d’explications, vos sujets ne sont pas ignares, ils sont victimes de l’égoïsme des élus et dirigeants, il vous faudra d’abord trouver où ils peuvent se mettre alors vous pourrez activer votre projet mais ne commettez pas l’erreur de croire que ces gens partiront même par le force, il faut qu’ils aient la certitude d’un emplacement.  

 

 

 

 

 

·          

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.