Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées

Bonjour!

J'ai lancé la pétition auprès du gouvernement sur le Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées" et j'ai besoin de votre aide pour la faire décoller.

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer? Voici le lien:

http://www.change.org/p/mr-le-premier-ministre-mmes-et-mrs-les-ministres-retrait-immédiat-de-la-réforme-sur-les-professions-réglementées

Voilà pourquoi c'est important:

Vous avez tous autour de vous un proche, un ami, un contact, qui exerce soit une profession libérale de droit, soit une profession libérale de santé,soit d'autres professions telles qu'artisans,ambulanciers, auto-écoles, taxis,.....

 A partir d’un projet concocté en secret par Arnaud Montebourg (ex avocat) et repris par Emmanuel Macron (ex Banquier Rothschild) le gouvernement vient de décider de passer en force (par une Ordonnance, sans débat parlementaire) un projet de déréglementer 37 professions (des professions de droit, des professions de santé, des professions diverses).Quelques exemples, supprimer le monopole des auto-écoles, déqualifier l’artisanat pour le rendre plus accessible, vente de médicaments par les grandes surfaces avec risque sanitaire , disparition d’une fonction millénaire enviée par le monde (notariat), disparition d’actes chez les huissiers,et tant d'autres exemples……

L’ensemble du projet, concocté en catimini, sur injonction de Bruxelles a pour objectif de servir des lobbies nombreux dans l’hémicycle (banquiers, avocats…) qui sous prétexte d’ouverture à la concurrence, a pour objet en réalité de dépouiller d’autres professions concurrentes et de rafler des parts de marchés de clientèle, en permettant au passage une liberté d’installation démesurée et déqualifiant.

 

Il  va affecter de plein fouet 1,1 million de salariés, qui peuvent être inquiets sur leur avenir, si l’on considère insensé de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Le gouvernement passe outre la fronde des parlementaires socialistes, opposés à cette Ordonnance, souhaitant satisfaire Bruxelles sur cette réforme et avoir un répit temporaire sur les déficits publics.

L’absence de concertation des professions concernées et de tous leurs collaborateurs est un déni démocratique, comme la forme utilisée pour légiférer.

On cache à nos concitoyens la vérité sur ce projet en leur laissant rêver des lendemains qui chantent, mais paradoxalement on veut le passer « à la hussarde ».

La prétendue réforme doit être créatrice d’emplois, alors qu’elle va fatalement en détruire, et la baisse des tarifs annoncée est un leurre (comme l’ouverture à la concurrence de l’électricité et du gaz).

Ensemble, indignons-nous, pour nos concitoyens, et mobilisons nous pour alerter le gouvernement, de notre rejet de ce projet, dont nous demandons le retrait immédiat.

 

Si vous partagez le bienfait d'agir ensemble, n'hésitez pas à la faire partager à tous vos contacts,par un simple transfert de message.

 

Déterminés, nous ne laisserons pas détruire tant d'emplois, car en ouvrant à la concurrence, on ne va pas régler le chômage mais l'amplifier.

 

Merci pour eux , et pour leurs familles.

 

Bien Cordialement

,

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.