Macron, le prince des rentiers

Je suis en possession ainsi que Médiapart depuis le 7 avril dernier, d’un rapport accablant émanant d’un expert, dont je conserverai l’anonymat, à sa demande expresse, et portant sur la déclaration de patrimoine de Mr Macron à la HATVP.

La journaliste, Mathilde Mathieu, fine chroniqueuse chez Médiapart, des scandales de sénateur et député sur les déclarations de patrimoine indélicates, a déjà épinglé dans son journal plusieurs élus.

Je lui rends cet hommage mais j’estime, en tant que juriste, qu’elle tergiverse sur les éléments de preuves contre le ministre,  puisque nous estimons l' auteur du rapport et moi-même, cette déclaration inexacte, erronée, et portant des omissions.

Au regard de la loi, et sous réserves de l’appréciation de la HAUTE AUTORITE DE LA TRANSPARENCE DE LA VIE PUBLIQUE et d’un procureur du pôle financier, nous pensons sans intention de nuire, que cette déclaration comporte des inexactitudes, des omissions, voire est constitutive de mensonges, ce qui expose le déclarant à des poursuites pénales si notre analyse est partagée par la Haute Autorité.

Ladite journaliste temporise depuis des mois, en prétextant vouloir recouper des informations complémentaires, démontrant en cela qu’elle n’est pas du tout juriste et semble méconnaître la notion de preuve en matière pénale, le contenu de ce rapport étant en lui-même suffisant, pour publier un article. A tout le moins , les soupçons qui pèsent dans ce rapport justifient amplement une action d'ALERTE, mot constamment utilisé par ce journal pour informer ses lecteurs, dans ces situations troublantes méritant des investigations complémentaires de l'instance habilitée.

L’intention des auteurs de cet article est citoyenne et il leur apparaît qu’il est temps de révéler à la HATVP ces anomalies, pour qu’elle s’autosaisisse en vue d'une nouvelle vérification de cette déclaration.

L’indépendance d’un journal n’est pas incompatible avec la volonté des citoyens d’exiger la lumière sur une information concernant une personnalité de l’État, qui jusqu’à ce jour, a combattu la situation qu'il a jugé anormale de certains professionnels du droit, les qualifiant de rentiers ou à tout le moins porteurs de certains privilèges,par l'intermédiaire de rapports et notamment celui de l'I.G.F, à partir  duquel est née au départ la volonté d'une réforme des professions réglementées, devenue ensuite la loi Macron.

Aussi, il vous est proposé à vous Notaires, à vous leurs collaborateurs, d’inonder cette journaliste et le Directeur de Médiapart, de courriels exigeant la vérité sur la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron, par la parution d’un article, révélant l’exactitude des informations en leur possession.

Il vous suffit d’envoyer dès ce jour un courriel à  mathilde.mathieu@mediapart.fr et à edwy.plenel@mediapart.fr le Directeur de Médiapart exigeant sans délai une alerte médiatique sur ces faits, et l’égalité de traitement de l’information sur des faits similaires ou quasi-similaires d'autres élus..

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.