La Macron-mania: une véritable escroquerie

Emmanuel Macron est un imposteur et n'a aucune vision économique pour la France. Son bilan est désastreux.

De Gaulle avait raison : les français sont des veaux.

Dire que ce jeune prodige, encensé par Jacques Attali (autre champion de la girouette en politique), avait été promu  comme ayant l’étoffe de président de la République.

Banquier d’affaire chez Rothschild, il s’est retrouvé ministre de l’Economie et du Numérique. Ce jeune premier séduit une partie de l’électorat (47% au dernier sondage IFOP pour Europe 1 le plébiscitent) en raison de sa jeunesse, ses petites phrases assassines,  et son aura de gendre idéal auprès des femmes.

Il n’a aucune expérience en politique, hormis la loi qui porte son nom, et dont on sait qu’elle n’aura eu aucune efficacité sur l’économie. Il n’aura rien fait pour moduler la courbe du chômage. Il promeut la flexi-sécurité, cette vision économique résumée à  travers 17 réformes de 2000 à 2016 qui nous ont consolidé une courbe du chômage désespérante.

Quant à son appartenance politique, elle fait sourire et ne ferait pas rougir Attali. Tantôt de gauche, tantôt de droite, tantôt plus socialiste, il vient de se rapprocher de De Villiers.

La gauche en perdition et son électorat trahi par Hollande mise pour partie sur lui, mais il a eu tout le temps pour mettre à profit ses idées de renouveau. A telle enseigne qu’il est encensé par le Medef qui le lui rend bien.

Macron est bien un symbole de l’escroquerie intellectuelle au sens qu’il trompe la confiance de ses futurs électeurs. Un jour, il prétend que les présidentielles ne sont pas d’actualité, qu’il a encore des dossiers à terminer. Il jure fidélité au Président, lui rend hommage en démissionnant, et lui plante un coup de poignard dans le dos. C’est le profil- type de l’imposteur.

Quant à titre personnel, sa déclaration de patrimoine laisse songeur même si la Haute Autorité de la Transparence  et de la Vie publique n’y a pas vu d’infraction ou de délit. Les experts, en lisant le rapport qui avait été déposé, restent extrêmement perplexes  sur cette extrême onction.

Voici pour la transparence, pour nos concitoyens, le rapport qui avait été déposé :   http://pdf.lu/LC3T

Mais qu’attendent les français dans la candidature de Macron ?  D’être mieux baladé en bus ?

Qu’attend-on de cet aventurier de la politique, costard-cravate, qui s’adressant à des ouvriers en perdition et en Tee-shirt, leur assène que pour se le payer, il faut travailler. Quel mépris pour le social !

En tout cas, la girouette a tourné puisqu’elle dit de lui maintenant qu’il incarne le vide de la politique française.

Sa vision économique est plutôt un regard dans un rétroviseur à partir d’idées qui n’ont jamais marché et son bilan est désastreux : http://www.challenges.fr/economie/quand-deux-economistes-etrillent-la-vision-et-le-bilan-economique-de-macron_424743

De Gaulle avait raison:  tous des veaux, mais qui avec Macron iront tous à l'abbatoir.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.