Le Macro-ondes

Cet ex-Banquier de la Banque Rothschild  a décidé de "pourrir la vie" à de nombreuses professions honorables, en s’attaquant d’une manière démagogique, à des métiers qui depuis des siècles ont fait leurs preuves de leur grande compétence et donnent grande satisfaction à leurs clients.

Certains d’entre eux ont même exporté leur savoir faire mondialement reconnu comme les Notaires, en Chine par exemple. Madame le Ministre de la Justice a eu beau claironner qu’il ne s’agissait pas de s’attaquer à des monopoles mais de moderniser certaines professions et qu’elle veillerait à ce que le Notariat ne soit pas atteint en son sein.Il n’en a rien été et depuis quelques mois, on a donc entamé un simulacre de négociations et Mr Macron n’a eu de cesse de souffler le chaud et le froid et de revenir constamment sur ses paroles, haïssant " le lendemain ce qu’il avait adoré la veille".

Son acharnement pathologique contre le Notariat s’est ensuite étendu sur toutes les professions de droit , les pharmaciens et les auto-écoles.

A l’heure où l’emploi est un échec cuisant pour ce gouvernement, le Macron-ondes mijote dans son projet de loi le massacre de certaines professions ,qui vont devoir se séparer de leurs collaborateurs ,pour un projet inique au nom d’une théorie bruxelloise et sacrificielle de la concurrence.

Il est clair que le Macron-ondes veut abattre sur l’autel du sacrifice des professions créatrices de richesses sur le plan économique et qui sont d’importants bassins d’emplois.

Tout aura été calculé pour détruire leurs images, en s’appuyant démagogiquement sur des sondages, en axant la problématique sur un problème de revenus et de tarifs, qui ne sont pas le reflet de la réalité, d’autant qu’il existe de multiples situations disparates.

Le paradoxe provient de ce que cet ancien Banquier fortuné, donneur de leçon sur des prétendus monopoles et obsédé par des considérations de revenus, est à titre personnel  un contribuable habile avec 2 millions de revenus bruts pour échapper à l’ISF.Il est important que nos concitoyens se représentent qui est ce marionettiste.

Les professions ciblées ont changé leur fusil d’épaules, et plutôt que favoriser le corporatisme, ont résolu de lutter ensemble et le gouvernement va devoir faire des concessions face à l’ampleur des conséquences de ce mouvement collectif qui se prépare.

D’aucuns espèrent et votre serviteur en fait partie, que ce projet va finir au Macron-ondes.

       

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.