Alex Perrin le procureur de Troyes qui peut faire exploser Clairvaux

Ce billet est rédigé à partir de l'article de Dominique Simonnot du Canard Enchaîné (mercredi 26 février 2014 page 4 "Le calcul qui peut faire exploser les taules")

"Le 20 février, la directrice de l'administration pénitentiaire, Isabelle Gorce, a reçu une sorte de SOS du directeur de la prison centrale de Clairvaux (Aube). Sur ordre du procureur de Troyes, il venait de retarder de plusieurs années les dates de possible sortie d'une soixantaine de ses 240 détenus, condamnés à de longues peines.

Susceptible de mettre le feu aux taules, ce calcul est fondé sur une nouvelle analyse, élaborée par Laurent Griffon, fin juriste et vice-procureur de Nantes ...

A Clairvaux, donc, la semaine dernière, Virginie Bianchi, avocate, a appris que la libération conditionnelle d'un de ses clients, possible depuis 2011, était, après recalcul à la mode Griffon , repoussée à 2017: "Il a eu des permissions de sortie, au cours desquelles il a rencontré son futur employeur. Tout est en place pour qu'il sorte, et nous apprenons que tout est par terre!" s'offusque-t-elle...

Tandis qu'avocats, directeurs de prison, professeurs de droit sonnent l'alarme et se demandent s'il s'agit là d'une initiative personnelle du procureur de Troyes, ou si d'autres prisons centrales sont touchées, les services de Taubira ne savent, officiellement, rien du tout...

Il convient de rappeler les antécédents d'Alex Perrin: il s'est illustré dans le passé à Laval en poursuivant le militant socialiste Hervé EON dans l'affaire du "Casse-toi pov'con": au final, le 14 mars 2013, la Cour Européenne des Droits de l'homme a condamné la France pour violation de la liberté d'expression . Le même jour il a obtenu ma condamnation  fallacieuse à une amende de 6000 euros pour avoir "usé de multiples procédures et actions en justice pour contester le contenu d'un rapport d'expert" (cf Blog "La mare de Troyes" chez over blog)

Ses agissements ont déjà été dénoncés à Madame TAUBIRA dans l'affaire emblématique "SODIMEDICAL" notamment.

Madame TAUBIRA devrait envisager de faire inspecter  ce procureur au service de la droite et non du droit.

Philippe Jolly

 


 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.