philippe saugier
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 déc. 2015

philippe saugier
Abonné·e de Mediapart

Nous la majorité, on se remonte tous les manches, et on y va !

Né entre les 2 tours "Nous la majorité" propose aux abstentionnistes, aux anti-système, aux indignés, aux votants désespérés et à tous les partisans d'une renaissance de la démocratie de s'unir pour restaurer l'intérêt commun, développer le pouvoir d'agir de tous, et construire, loin des partis aveuglés par les luttes de pouvoir, l'alternative citoyenne qui l'emportera face à l’extrémisme en 2017.

philippe saugier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Appel du 13 décembre 2015

Les partis de gouvernement sont rejetés massivement.
Les alternatives à gauche ne parviennent pas à se faire entendre.
Le Front national est au portes du pouvoir.
Nous pouvons mettre un terme à cette spirale explosive !

Cela suppose un sursaut majeur : prendre notre destin commun en main et créer une force nouvelle, capable de réunir les abstentionnistes, les anti-système, les votants désespérés et tous les partisans d'une renaissance de la démocratie dans une approche profondément dépervertie de la politique, profondément assainie, profondément renouvelée : avec le citoyen en son coeur.
Une force véritablement citoyenne capable de l'emporter, comme Grenoble, Saillans, Podemos ou l'Islande l'ont montré.


Malgré quelques tentatives isolées, un tel mouvement n'a pour l'instant encore jamais émergé en France sous une forme susceptible de remporter une élection nationale. A nous simples citoyens, cela semble au-dessus de nos forces. Dans notre immense majorité, nous ne sommes pas attirés par l'engagement public et encore moins par le pouvoir. Mais face à la déroute des partis auxquels nous n'accordons plus notre confiance à un point tel qu'au premier tour, la moitié d'entre nous n'ont pas voté alors même que tous les sondages annonçaient la victoire du Front national,
c'est à nous que revient la responsabilité de réunir nos énergies pour interrompre la spirale nationaliste par la victoire des idées, et plus jamais par l'abdication des idées consistant à voter pour le camp que l'on combat, à seules fins de faire barrage à l'extrême-droite.

Il nous reste 16 mois pour y parvenir avant les élections présidentielles.
16 mois pour refonder la citoyenneté ou nous rapprocher encore plus dangereusement que jamais du basculement au Front national.

Que ce terrible mois de décembre qui voit, après un mois d'Etat d'urgence et pour la première fois de l'histoire de la République française depuis sa création en 1792, l'extrême droite parvenir en tête des suffrages soit l'électro-choc qui nous mette enfin en mouvement ! Proclamons l'Etat d'urgence de la citoyenneté et de la défense de la République : que ce décembre brun soit celui du sursaut, de la renaissance des valeurs de tolérance, de dialogue et de construction du bien commun ! Et qu'il nous permette enfin, en replaçant l'humain, le citoyen et l'intérêt général au centre de la vie publique, d'endiguer le projet insatiable de l'oligarchie marchande fondé sur la perpétuation d'un monde profondément prédateur et profondément fragmenté, avec ses tempêtes financières, ses extrémismes, ses catastrophes environnementales, ses milliards d'humains privés d'eau, de soins et d'éducation !

Reprenons la démocratie à sa racine : créons partout en France, dans nos villages, quartiers, villes, des Assemblées constituantes pour faire naître cet élan dans nos bassins de vie ! Accueillons toutes les sensibilités, tous les déçus, tous ceux qui n'y croient plus, tous ceux qui veulent essayer autre chose ! Relions-nous au sein d'une Assemblée nationale constituante pour construire le projet citoyen de la 6eme république, remporter les présidentielles et législatives de 2017 et mettre en place les institutions qui mettront un terme au naufrage politique de la 5eme république !

De nos différences naîtra la créativité nécessaire à l'élaboration de la société dans laquelle nous voulons vivre. Cessons d'avoir peur de nous même et des autres. Abattons les frontières mentales qui nous empêchent de nous unir. Le nombre et la somme de nos différences sont nos richesses, notre chance, notre moteur.

L'extrême-droite s'est ancrée dans les esprits et les territoires.
Nous sommes désorganisés, éclatés, disparates et désintéressés.
Mais nous sommes beaucoup plus nombreux.

Nous la majorité !

Ce sera joyeux. Positif. Créatif. Agile. Jubilatoire !
SIMPLE, NATUREL, SANS DANGER, GAGNANT.
Il nous reste 18 mois.
ALLONS-Y.


Diffusez massivement cet appel, qu'il atteigne l'ensemble des citoyennes et citoyens français ! Diffusez massivement cet appel, qu'il atteigne l'ensemble des citoyennes et citoyens français !

Rendez-vous dès maintenant avec vos proches et amis pour en parler, vous donner mutuellement l'espoir et l'énergie, et convoquer dès janvier une Assemblée locale dans votre village, votre quartier !

Rendez-vous à l'automne 2016 pour regrouper les Assemblées locales par circonscriptions législatives et construire un projet citoyen national fondé sur une nouvelle constitution !

Rendez-vous à tous les électeurs républicains, en mai 2017, pour voter ENFIN avec espoir !

Rendez-vous à l'ensemble des Français à l'été 2017 pour fonder les institutions de la 6eme république, qui remettront l'humain et le citoyen au centre de la vie publique !

Sur nouslamajorite.fr : inscrivez votre assemblée locale, abonnez-vous aux infos, téléchargez notre cadeau de Noël : le "Petit manuel pratique pour se mettre debout" !

Cet appel a été rédigé en quelques jours entre les deux tours des régionales de décembre 2015 par un groupe informel de citoyens principalement originaires de la région PACA. 

Un texte fondamental sur l'origine constitutionnelle de notre impasse actuelle, et les piliers sur lesquels construire les solutions : l'appel "Oser la démocratie"

Quelques-uns des précurseurs de cet appel :

Partagir, le mouvement citoyen créé autour de Béziers www.partagir.fr
Curieuses démocraties, l'association créée autour de l'expérience de Saillans

le Pacte civique, www.pacte-civique.org

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal
Affaire Perdriau : les coulisses d’une censure
Nous revenons ce soir sur les coulisses de la censure préalable d’une enquête de Mediapart : après douze jours, la justice a finalement mis fin à cette mesure inédite, mais le mal est fait.
par À l’air libre
Journal
Punir les petits délits par des amendes : l’extension du domaine de la prune
Avec la Lopmi, adoptée par le Parlement en commission mixte paritaire jeudi 1er décembre, une vingtaine de délits supplémentaires pourront faire l’objet d’une « amende forfaitaire délictuelle » infligée par les policiers et les gendarmes. Cette « condamnation express » pose de sérieux problèmes. 
par Jérôme Hourdeaux et Camille Polloni
Journal — France
Corse : l’arrestation de nationalistes complique le dialogue avec Darmanin
Un leader du mouvement indépendantiste Corsica Libera et deux autres hommes ont été arrêtés jeudi dans le cadre d’une enquête du Parquet national antiterroriste. À quelques jours d’une visite du ministre de l’intérieur, plusieurs élus insulaires évoquent un « très mauvais signe ».
par Ellen Salvi et Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co