Evolution en réanimation

évolution du nombre de cas graves en France avec un modèle exponentiel

Le 25 mars 2020. J'entends les critiques de mon modèle basique. Je ne le nie pas. Cela restera en mémoire pour ce qui se passera après.

 

 

le 18 mars

Nombre de cas graves Nombre de cas graves

 le 19 mars

cas graves le 19 mars cas graves le 19 mars

 

 

En prenant les chiffres fournis par la DGS, j'ai créé un modèle simple basé sur l'évolution d'une épidémie et le choix de l'exponentielle y est naturel. En bleu, ce sont les cas graves déclarés et en rouge la simulation. Pour le moment, le coefficient est 1,39. Je considère qu'un tel modèle simple est convenable pour une semaine.Le 26, nous serons presque à 10000 cas graves. Et à la limite de ce qui est faisable. Lorsque l'on sait que ce que veulent les "scientifiques" ou le "conseil scientifique", c'est d'arriver à 60% de la population atteinte par le covid-19, il faudrait expliquer comment cela sera possible! Dores et déjà, l'évolution des 10 prochains jours est écrite, même si le confinement fonctionne(pour le moment, on ne peut en aucun cas dire que le confinement est total au vu des gens qui se baladent ou des marchés à ciel ouvert). La question est: Est-ce que les structures peuvent s'occuper de 10000 personnes en réanimation, sachant que le nombre continuera de croître de manière exponentielle, même si le rapport s'infléchira dans une quinzaine de jours?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.