"L'immense majorité des transmissions n'est pas arrêtée par les masques"

J'en ai marre de voir et d'entendre ce message subliminal:

L'immense majorité des transmissions n'est pas arrêtée par les masques

 

Voyons, voyons....

Bien évidemment, ce message n'est adressé qu'à la plèbe, pas aux soignants, ni à tous ceux qui ont besoin des masques pour se protéger.

Il s'agit de dire que l'immense majorité des transmissions du COVID-19 n'est pas arrêtée par les masques.

je ne reviendrai pas sur le manque de masques et la pauvreté de Véran lorsqu'il a été obligé d'avouer que les médecins de ville n'auraient que quelques masques délivrés par les pharmacies. Outre le fait que ces masques ne sont pas solides, que les coutures des élastiques ne tiennent pas, la question se pose de savoir si ces masques servent à quelque chose?

 Cette allégation répétée jusqu'à plus soif est-elle vraie?

La première question que l'on peut se poser c'est est-ce que cette allégation dépend du contexte?

Si vous êtes seul chez vous ou dans une voiture avec un masque sur la bouche et le nez, il est clair que ce masque est d'une utilité douteuse, voire inutile.

Qu'en est-il si vous vous déplacez chez le boulanger par exemple?

Même s'il n'y a que 2 ou 3 personnes, même si tous essaient de garder la  distance réglementaire, malheureusement, au moment où la personne paie, ou lorsque la personne sort, il y a des moments où la distance réglementaire n'est plus respectée.

Conséquemment, si vous n'avez pas de masque, il est possible que quelques postillons se dirigent vers vous ou l'inverse, si aucun des 2 n'a de masque.

Par contre, si les 2 ont un masque, aucun ne pourra envoyer de postillons et aura moins de chances de se trouver mouillé par l'autre...

Mon épouse est allée ce midi chercher le pain, avec un masque que j'ai fabriqué et cousu.

Elle ne l'a mis qu'en rentrant dans la dite boulangerie.

Bien évidemment, une personne bien intentionnée lui a fait remarquer que son masque ne servait à rien et n'a pu s'empêcher de dire qu'il était médecin.

Mon épouse lui a répondu en lui expliquant que lorsqu'elle parlait, elle ouvrait la bouche et que des postillons s'en allaient tranquillement, que son masque protégeait les autres.

Le médecin a alors sorti l'argument qui tue:"Les masques sont réservés pour les personnels soignants".

 Mon épouse lui a dit "Cher confrère, où exercez-vous".

L'autre " Je suis médecin contrôleur de la sécu"....

Bref, un discours entre 2 sourds....

Pour en revenir à nos moutons, moi, naïf comme tout, je croyais contrairement à Véran que les masques arrêtaient l'immense majorité des transmissions surtout par les FFP2.

Certes, je veux bien que les masques chirurgicaux n'arrêtent pas grand chose, mais dans ce cas, il faudra que Véran explique pourquoi l'immense majorité des médecins libéraux se protège avec ces masques chirurgicaux, qui selon Véran, n'arrête pas l'immense majorité des transmissions. 

C'est exactement ce que font les généralistes: Ils mettent un masque chirurgical et en donnent un au patient.

Donc, à moins que Véran ne puisse dire ce même message abstrus et abscons aux Médecins généralistes, il ferait mieux de la boucler....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.