Jour debout

" Nuit Debout " n’aura de suite positive, que si elle débouche sur « Jour debout ».

La gravité de la maladie de notre pays, nécessite une intervention chirurgicale. Des traitements homéopathiques seront sans effet. Le surendettement plombe les investissements. Le libéralisme massacre le bien commun, qui réclame une économie au service du bien public.

" Nuit Debout, » peut être une veillée d’armes, un forum, des assemblées de citoyens responsables. Qu'elle concrétise les fondations du type de société qu’elle veut. Il ne suffit pas de les déclarer laïques, républicaines, démocratiques, autogestionnaires.

« Nuit debout « doit « :

- Afficher » les doléances sur la situation actuelle,  avant le lever du soleil, pour ouvrir un lendemain radieux.

- S’inspirer des décrets du 4 Août 1789 …Décret portant abolition du régime féodal,
 
 des privilèges… de celui du23 août 1792.… Décret qui supprime sans indemnité tous es droits féodaux, même ceux conservés par le décret du 4 Août 89.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.