Bretagne : La mobilisation continue

Manif pour la réunification de la Bretagne. Nantes. 19 avril 2014 © Philippe Ginet @Yokono7 Manif pour la réunification de la Bretagne. Nantes. 19 avril 2014 © Philippe Ginet @Yokono7


L'appel à manifester a été lancé par les collectifs nantais Bretagne Réunie et "44 = Breizh", rejoints par le mouvement des Bonnets rouges, connu pour son combat contre l'écotaxe mais qui compte aussi parmi ses revendications la réunification de la Bretagne historique, à cinq départements.

Plus de 10.000 personnes à Nantes ! Succès incontestable pour la réunification !

Une foule bigarrée et particulièrement pleine d'entrain a réclamé le 19 avril à Nantes la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne, espérant que l’ouverture du débat sur le redécoupage territorial marquera un « moment historique » . La Loire-Atlantique est séparée de la Bretagne depuis un décret pris en juin 1941 par le maréchal Pétain. Les limites de la région administrative ont ensuite été officialisées par la Ve République, puis confirmées par le conseil d'Etat en 1984.

En janvier, le député socialiste du Finistère Jean-Jacques Urvoas, proche de Manuel Valls, s'est prononcé pour la création d'une "Assemblée de Bretagne" qui regrouperait le conseil régional et les conseils départementaux.

Manifestation à Nantes pour la réunification de la Bretagne © Philippe Ginet @Yokono7 Manifestation à Nantes pour la réunification de la Bretagne © Philippe Ginet @Yokono7

 

Son collègue Paul Molac a déposé début avril une proposition de loi destinée à favoriser la réunification de la Bretagne, selon laquelle seul le département concerné par un changement de région et sa nouvelle région "d'accueil" auraient à se prononcer, alors que, selon la loi actuelle, une réunification" n'est possible qu'avec l'assentiment des deux conseils régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire et du département concerné, à savoir la Loire-Atlantique.

Alors que le Conseil Régional a réaffirmé la semaine dernière son attachement au projet de réunification, soutenu par la mobilisation populaire d’aujourd’hui, le gouvernement doit pouvoir entendre cette manifestation "unifiante" et permettre sa réalisation dans la future loi de décentralisation.
De plus, le redécoupage des Régions prévu pour 2017 devra prendre en compte la réunification de la Bretagne qui répond à des enjeux démocratiques, économiques et d’équilibre territorial.

Reunification de la Bretagne 19 avril 2014 à Nantes © Philippe Ginet @Yokono7 Reunification de la Bretagne 19 avril 2014 à Nantes © Philippe Ginet @Yokono7

"Naoned e Breizh" : réunification

Les manifestants ont d'abord scandé "Bretagne réunifiée, on va y arriver!", puis "Naoned e Breizh" (Nantes en Bretagne), derrière une banderole de tête proclamant "démocratie et réunification", en français et en breton.

Parmi les personnalités présentes dans le défilé, se trouvaient Christian Troadec, figure de proue du mouvement des Bonnets rouges et maire DVG de Carhaix (Finistère), le député UMP des Côtes-d'Armor Marc Le Fur et le sénateur EELV de Loire-Atlantique Ronan Dantec. François de Rugy, député de Loire-Atlantique était également dans le cortège.

«On a donné le coup de pied nécessaire dans la fourmilière pour arriver à ce qu’enfin les questions essentielles pour le peuple breton soient envisagées», s’est réjoui Christian Troadec, figure de proue des Bonnets rouges et maire DVG de Carhaix (Finistère), au début de la manifestation.
«Aujourd’hui, la France est l’Etat le plus centralisé d’Europe», a-t-il souligné.

«Il est temps qu’on puisse, nous en Bretagne avec 4 millions et demi d’habitants, (...) se retrouver au même niveau que les régions européennes comme les Länder allemands, comme les grandes provinces espagnoles, l’Ecosse, le Pays-de-Galles», a-t-il précisé.

«On est rentrés dans un moment de débat, il faut absolument s’en saisir sinon nous démontrerons encore une fois que la France n’est pas capable de se réformer», avait estimé samedi matin le sénateur EELV de Loire-Atlantique Ronan Dantec. «Notre principal allié dans cette affaire, c’est le gouvernement central», a-t-il ajouté en soulignant le paradoxe.

Fermement opposé au démantèlement de sa région, le président PS des Pays de la Loire Jacques Auxiette a dit de son côté «oui au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, mais avec les quatre autres départements», dans un entretien publié samedi par Ouest-France.

réunification de la Bretagne 24 avril 2014 © Philippe Ginet @Yokono7 réunification de la Bretagne 24 avril 2014 © Philippe Ginet @Yokono7












Poursuite de la mobilisation

La mobilisation se poursuit pour faire aboutir le projet d’une Bretagne Réunifiée. Entre autres Le collectif 44=BREIZH appelle d’ores et déjà à un rassemblement le 13 mai devant le palais de Région des Pays de la Loire où se tiendra une session extraordinaire qui, sous couvert de débat sur la réforme territoriale est un événement organisé pour assurer la continuité des Pays de la Loire et s’opposer à tout redécoupage.
Une session qui risque malgré cette remarquable mobilisation populaire d'être chaude!


Philippe Ginet. Reportage reportage photos et article

http://44breizh.com/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.