DANS LE COCHON, TOUT EST BON !

Rothschild a lâché ses chiens dans les médias pour faire d‘E. Macron un homme providentiel.

DANS LE COCHON,

TOUT EST BON !

SEOUL © PAJ SEOUL © PAJ

 

Rothschild a lâché ses chiens dans les médias pour faire d‘E. Macron un homme providentiel.

Nous oublions que cet homme, ministre de l’Économie, placé au gouvernement uniquement pour favoriser les grands patrons, n’a rien fait de constructif, ni pour la France, et certainement pas pour le peuple. Son comportement populiste est aussi fluide et sincère que la langue d’un cobra avant de frapper.

Qu’ouïe-je, qu’entends-je, qu’est-ce qu’ourdis-je ?

-         Macron est un type sympa il aime le peuple…

 -         Oui, comme un cannibale aime son enfant aux petits oignons et bien rôti.

- Auriez-vous des preuves ?

Des preuves ?

Nous n’avons que ça, et même des lois, la Loi Macron, la Loi El Khomery, qu’il a fait rédiger pour que la lampiste la signe et porte le chapeau de sa manigance luciférienne. Macron, faux JFK, pas encore DSK, et brave défenseur du peuple français a fait un cadeau de 900 millions d’euros... pour les plus riches, un cadeau dont personne n’a entendu parler, et pour cause, il a préféré noyer le poisson en détournant ces actions vers des sujets aussi stupides que populaires, tout en livrant les déclarations les plus odieuses pour que l’on se cristallise sur son mépris, malgré son sourire enfantin.

Ainsi, en bon banquier de chez Rothschild, il a rédigé l’Article 34 sur l’allègement de la fiscalité des actions gratuites distribuées par leurs entreprises à leurs employés, mais pas à l’ouvrier qui produit pour enrichir le patron et les actionnaires comme il voudrait nous le faire croire, car, Macron prétend aimer le peuple ne l’oublions pas. Il a donc fait ce cadeau aux cadres, et principalement aux dirigeants :

-       "La distribution d’actions gratuites a complètement supplanté les stock-options, dont la fiscalité a été alourdie ces dernières années", d’après le Canard Enchainé. "Les conseils d’administration des entreprises du CAC 40 ont voté, en 2014, l’attribution d’actions gratuites pour un montant de 6,4 milliards. Et, dans l’immense majorité des cas, à leurs cadres dirigeants les mieux payés", précise Le Canard enchaîné[1].

Et nous voilà encore une fois trahis par un dissimulateur qui agit en douce, celui qui passe par derrière et qui, de face, prétend justement le contraire de ce qu’il fait, le double discours, l’homme de la situation qui commet la plus petite infraction du mensonge, jusqu’au crime de trahison du peuple français en ayant failli à sa mission républicaine, celle de servir les citoyens, et non pas une élite de ceux-ci. Macron, c’est le VIP des riches Français et des entreprises américaines installées en France.

Mais ses actions ne se limitent pas seulement à rouler le peuple dans la farine, notons qu’il a accepté de baisser sa culotte en se faisant passer pour ce qu’il n’est pas, un socialiste, un socialiste dans un gouvernement socialiste, afin d’enrichir les riches. À cela s’ajoute qu’il a détruit le socialisme, puis après avoir foutu un beau bordel dans notre pays, il saborde son propre gouvernement et trahis son supposé maître, F. Hollande, en déclarant qu’il n’a jamais été socialiste, et finalement, il tourne le dos à ceux qui l’ont accueilli en pensant avec une grande naïveté qu’il allait faire du bon boulot pour la France, alors qu’il n’a travaillé que pour son maître Rothschild et ses banques affiliées. En fait, il a trahi tout le monde.

Puis vient le coup de grâce, enfin, Macron démissionne "En marche", mais pour se présenter aux élections présidentielles contre son propre patron à l’Élysée, qui déclarait à la presse, que Macron lui devait beaucoup. Et bien, il semble à présent que l'ex ministre Macron soit également un ingrat, un homme qui défend des valeurs humaines que le peuple déteste.

Mais, E. Macron a une danseuse, il aime le théâtre mateur, pardon, le théâtre amateur, il apprécie les petits rôles, un, tout particulièrement, celui de Iago dans la pièce de Shakespeare, Othello.

Pour mémoire, Iago, est ce personnage malfaisant qui insuffle le venin de la jalousie dans l’esprit de son maître, Othello, le roi maure de Venise, en lui faisant  fait croire que Cassio, son lieutenant, est l’amant de sa femme adorée, Desdémone. Grâce à ses manigances, Iago poussera le roi maure à se débarrasser de Cassio, et il assassinera par jalousie Desdémone, en l’étranglant sur son lit, avant de se suicider à son côté, une fois le complot mis à jour.

Bien entendu, je ne prétends pas que notre ministre de l’Économie soit ce personnage infâme, "Être à présent un homme sensé, tout à l’heure un fou, et bientôt une brute" (Othello, Acte II, scène 3), non, c’est un homme politique, et comme tous les hommes politiques, il appartient à une pièce de théâtre dans laquelle il joue un rôle prédominant pour la France des nantis, car, chacune de ses actions mesurées a été organisée avec soin pour satisfaire un plan diabolique qui nous mène inévitablement à la catastrophe.

Avait-il besoin d’achever, de saborder le socialisme comme il l’a fait ? Certainement pour permettre à d’autres de prendre la place.

J’ai conscience que les Français ont la mémoire courte, mais si seulement ils se souvenaient que l’avocate Christine Lagarde a été ministre de l’Agriculture et de la Pêche en 2007 durant un mois dans l’administration Sarkozy et qu’elle a fait voter une loi autorisant les OGM dans les produits étiquetés Bio. Souvenons-nous également qu’elle était l’avocate de Monsanto en France chez Baker&Mckenzie, et qu’elle est au FMI depuis 2011, FMI dirigé par l’administration Obama, Monsanto et les lobbys américains.

E. Macron, c’est un peu la même chose, et on peut définitivement prétendre qu’il est dans le même genre, ces gens qui ne sont certainement pas du même monde que le notre sont des laquais au service des puissants et sont remerciés pour leurs bons services. Les maîtres de Macron lui laissent espérer une victoire à la présidence de la République où il achèvera, s’il remporte cette élection, de mener la France dans la servitude des USA, et dans la IIIe Guerre mondiale, pour servir les intérêts des financiers et des banquiers. Tous les candidats ne cessent de parler de la possibilité de remettre en place le service militaire, que chacun se demande pourquoi ? Mais actuellement, dans les médias, voilà que l’on nous présente le bellâtre comme le nouveau génie de la politique qui va sauver la France.

A-t-il sauvé la France dans son ministère ?

A-t-il fait du bien aux Français dans son ministère ?

Il est étonnant de constater que tous nos ministres de l‘économie ou presque, sont liés à la banque Rothschild de près ou de loin et que pas un seul n’est parvenu à sauver la France, ni à améliorer sa condition, c’est dire leur niveau de compétences, et E. Macron ne fait pas exception à la règle, il n’a pas travaillé pour son pays, il a travaillé pour les intérêts des puissants.

-         « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants » a-t-il déclaré sans la moindre honte, une phrase qui en dit long si l’on se donne la peine de l’analyser.

Des jobs, il n’en a créé aucun, quelle réussite, il est simplement parvenu à détruire le socialisme par ses manigances félonnes, à enrichir ses amis, à détruire le droit du travail et les avancées sociales, et il veut nous faire croire qu’il est un homme providentiel et loyal pour notre pays ? Loyal à la banque Rothschild dont il est actionnaire, c’est certain.

Il incarne tout ce que le peuple déteste, la continuité de ce système corrompu uniquement en faveur des banques, et l’on peut se douter qu’une fois président, celui-ci acceptera de déclencher une guerre contre les Russes et les Chinois pour vendre des équipements et faire fonctionner l’économie de la mort, c’est comme ça qu’ils ont fonctionné lors de la Seconde Guerre mondiale et ils nous rejoueront cette saloperie dès qu’ils le pourront, et lui, Macron, en sera le principal artisan.

C’est avec une profonde amertume que nous constatons que ces gens s’acharnent à tenter de nous manipuler en nous prenant pour des ânes, ce qui explique le décalage entre eux et la nation tout entière. Voici quelques déclarations de notre futur présidentiable qui méprise à n’en plus douter les français, et de manière parfaitement naturelle :

- « Vous n’allez pas me faire peur avec votre t-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler. »

- « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés »

- « Être élu est un cursus d’un ancien temps. »

- « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »

- « Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »

Des déclarations dignes des plus grands sociopathes, sociopathe, le terme qu’il emploie pour qualifier F. Hollande[2], il n'y a plus de doutes, les deux font la paire, mais pourquoi se séparent-ils ?

Alors, Macron président ?

E. Macron est un perturbateur global, parfois aigre et révocable, parfois, on peut même le percevoir comme une maladie chronique du fonctionnement de la république. Il est une pathologie, un virus sournois qui se distingue d’une croyance fondée sur une information fausse ou incomplète, il est la désillusion qui prétend être l’illusion perceptive de la réussite, alors qu’il n’est en réalité que le moteur exclusif de la remise en place de l’esclavage social.

Pour le résumer, ce futur candidat loin d’être candide, serait encore capable de supprimer le CP pour envoyer les enfants travailler à la mine. Ne me dites pas que j’exagère, dans la loi Macron, il a rétabli le travail des enfants, vous l’ignoriez ? Plus de 300 articles anti-social.

"Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l’ancre !


Ce pays nous ennuie, ô Mort !

Appareillons !


Si le ciel et la mer sont noirs comme de l’encre,


Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !


Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !


Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,


Plonger au fond du gouffre,

Enfer ou Ciel, qu’importe ?


Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !"

Baudelaire, "Le voyage" (extrait)

Pensez-vous toujours après cette note, qu’E. Macron fera un bon président, personnellement, il me semble que pour la nation, dans le Macron, rien n’est bon !

Nous vivons une époque formidiable…

 

 


[1]http://www.politique.net/2016083001-macron-quitte-le-gouvernement-article34-900-millions.htm

 

[2]http://www.bfmtv.com/politique/pour-emmanuel-macron-hollande-est-sociopathe-1031698.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.