Phil_OGM
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 juil. 2010

Jusqu'où ira la droite française ?

On en parle largement dans les médias ces derniers jours: Nicolas Sarkozy a "droitisé" son discours (voir sur Médiapart l'article de Mathilde Mathieu. )La déclaration officielle de la Présidence de la République du 21 juillet est extrêmement grave. C'est dans cette déclaration qu'il indiquait le changement de préfet dans l'Isère.

Phil_OGM
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On en parle largement dans les médias ces derniers jours: Nicolas Sarkozy a "droitisé" son discours (voir sur Médiapart l'article de Mathilde Mathieu. )
La déclaration officielle de la Présidence de la République du 21 juillet est extrêmement grave. C'est dans cette déclaration qu'il indiquait le changement de préfet dans l'Isère.

La déclaration, disponible sur le site de l'Elysée, se terminait ainsi:
"J'ajoute que les évènements survenus dans le Loir et Cher soulignent les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms. Je tiendrai une réunion à ce sujet le 28 juillet. Cette réunion fera le point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions de tous les campements en situation irrégulière."
La réunion du 28 (voir communiqué officiel), et surtout le discours de Grenoble (ICI dans son intégralité - 35 minutes-), ont confirmé les dérives pouvant être qualifiées de xénophobes du Président et du Gouvernement. En effet, les ministres Hortefeux, Alliot-Marie et le secrétaire d'Etat Bockel étaient aux côtés de Sarkozy à Grenoble, et n'ont pas réagi, ou démenti.
Ces déclarations, validées donc par le Gouvernement, ont déclenché, comme on pouvait s'y attendre, de multiples réactions racistes et xénophobes. Des sites d'informations internet ont dû fermer les réactions aux articles pour cause de "débordements racistes". Voir par exemple en bas de l'article de "20 minutes".
Ces "débordements" ne sont-ils pas le résultat même de l'attitude du Président de la République ? Ce discours simpliste, à seul but électoraliste, ne peut conduire qu'à la haine.
Dans le même temps, 35 députés de la majorité présidentielle lancent un "Collectif de la droite populaire" (voir en page 2 de l'article de Médiapart). Une droite "décomplexée" d'après ses initiateurs (liste ci-dessous), qui se retrouve autour d'une charte. On pourrait résumer cette charte par "Patrie, Travail, Famille, Sécurité" (par ordre d'apparition). Comment ? Ca vous rappelle quelque-chose?

Le terme "Droite Populaire" n'est pas neutre. Il est utilisé depuis 2008 par le groupe "Nouvelle Droite Populaire", un groupe de l'extrême droite identitaire, présent dans différentes régions. Ses militants développent un discours de repli sur soi, haineux, nationaliste et régionnaliste, raciste et xénophobe. Ces 35 députés, dont certains ont des sections de ce groupe dans leur département (comme Elie Aboud dans l'Hérault), ne peuvent pas ne pas connaître ce groupe.
Les dérives populistes et nationalistes de la majorité présidentielle sont très inquiétantes et on ne peut s'empêcher de penser à ce qui se passait à la fin du 19 ème siècle ou dans les années 1930 dans notre pays.
(L'original de cet article se trouve sur ce site )
******************************************
Références :

========================
1- liste des députés signataires de la Charte du "Collectif de la Droite Populaire":
_ ABOUD Elie, Député de l’Hérault
_ ALBARELLO Yves, Député de Seine-et-Marne
_ BAREGE Brigitte, Député de Tarn-et-Garonne
_ BEAUDOUIN Patrick, Député du Val-de-Marne
_ BODIN Claude, Député du Val d’Oise
_ CALMEJANE Patrice, Député de Seine-Saint-Denis
_ CARAYON Bernard, Député du Tarn
_ DEBRE Bernard, Député de Paris
_ DECOOL Jean-Pierre, Député du Nord
_ DHUICQ Nicolas, Député de l’Aube
_ DIARD Eric, Député des Bouches-du-Rhône
_ FERRAND Jean-Michel, Député du Vaucluse
_ GANDOLFI-SCHEIT Sauveur, Député de Haute-Corse
_ GARRAUD Jean-Paul, Député de Gironde
_ GILARD Franck, Député de l’Eure
_ GINESY Charles-Ange, Député des Alpes-Maritimes
_ JOISSAINS-MASINI Maryse, Député des Bouches-du-Rhône
_ LABAUNE Patrick, Député de la Drôme
_ LUCA Lionnel, Député des Alpes-Maritimes (initiateur du collectif semble-t-il. NDLR)
_ MACH Daniel, Député des Pyrénées-Orientales
_ MALLIE Richard, Député des Bouches-du-Rhône
_ MARIANI Thierry, Député du Vaucluse
_ MARTINEZ Henriette, Député des Hautes-Alpes
_ MEUNIER Philippe, Député du Rhône
_ MOTHRON Georges, Député du Val d’Oise
_ MYARD Jacques, Député des Yvelines
_ REMILLER Jacques, Député de l’Isère
_ ROATTA Jean, Député des Bouches-du-Rhône
_ ROUBAUD Jean-Marc, Député du Gard
_ SPAGNOU Daniel, Député des Alpes-des-Hautes-Provences
_ TIAN Dominique, Député des Bouches-du-Rhône
_ VANNESTE Christian, Député du Nord
_ VANNSON François, Député des Vosges
_ VITEL Philippe, Député du Var
_ VOISIN Michel, Député de l’Ain
================================
2- Charte du "Collectif de la droite populaire":
"Fiers d’appartenir à la droite de conviction pour accompagner la majorité présidentielle dans les nécessaires réformes dont la France a besoin et que le peuple français a voulu avec l’élection de Nicolas SARKOZY,
Avec la volonté de contribuer au programme d’action de la majorité présidentielle,
A l’occasion de la fête de la Nation du 14 juillet 2010, nous nous engageons sur les valeurs qui font la France :
1- Nation, Patriotisme et République
Le collectif de la droite populaire croit en la Nation, seul cercle d’appartenance à la fois à l’échelle de l’homme et à l’échelle du monde. Nous souhaitons la promouvoir comme gage de stabilité entre les peuples et comme élément fondamental de notre identité.
Contre les tabous du « politiquement correct », nous sommes attachés au patriotisme pour redonner fierté, espoir et ambition aux Français. Fiers de notre langue et de notre histoire, nous défendons aussi les symboles de notre Nation : la Marseillaise comme le drapeau tricolore.
Nous croyons en l’identité de notre Pays et en l’unité de la République. Nous nous opposons, avec force, au communautarisme qui abîme la France et dissout la Nation. Nous défendons les valeurs de la République, tout particulièrement la laïcité contre l’intégrisme religieux.
Ceux qui choisissent de vivre en France doivent adhérer aux valeurs de notre République par une démarche volontaire. L’immigration doit être contrôlée et maîtrisée.
2- Liberté d’entreprendre et solidarité nationale
Le collectif de la droite populaire croit en la liberté d’entreprendre, au travail, au mérite et à l’effort.
C’est le travail fourni qui doit être le critère de la réussite. Ceux qui travaillent doivent pouvoir conserver le fruit de leurs efforts et l’utiliser pour préparer l’avenir de leur famille.
Nous croyons en l’excellence économique, en l’innovation et en l’esprit d’entreprise.
Nous soutenons la solidarité entre les territoires, entre les villes et le monde rural, et une écologie pour l’homme, dénuée d’idéologie et fondée sur l’incitation plutôt que sur la sanction.
Nous sommes attachés à la dignité sociale et à la solidarité avec les plus faibles d’entre nous : ceux qui veulent sortir de la précarité doivent pouvoir compter sur l’entier soutien de la communauté nationale; mais sans rien céder à l’assistanat, aux abus, aux fraudes qui fragilisent le lien social et la solidarité nationale.
3- École de la République et politique familiale
Fondée sur l’autorité, le mérite et le respect, l’école de la République doit permettre à chaque enfant d’apprendre les valeurs morales et civiques ainsi que favoriser l’égalité des chances pour tous.
Le collectif de la droite populaire croit en la famille, pilier qui garantit la solidité de notre cohésion sociale. Au sein des familles, l’éducation, les repères et la solidarité entre les générations doivent être promus et encouragés.
4- Sécurité, première des libertés
Etre libre, c’est être responsable. Ceux qui ne respectent pas les règles de la société et les valeurs de la République doivent être sanctionnés avec rigueur. Nous rejetons le sentiment d’impunité et le laxisme qui conduisent au désordre dont souffrent les plus faibles.
Le collectif de la droite populaire croit en l’autorité de l’Etat. Nous soutenons les forces de l’ordre qui représentent l’Etat de droit et la justice qui applique, au nom du peuple français, avec fermeté et justesse, des sanctions indispensables.
5- Saine gestion des finances publiques
Le collectif de la droite populaire croit en la gestion rigoureuse des deniers publics et en l’indispensable réduction de la dette. Un euro dépensé doit être un euro utile. Nous souhaitons transmettre aux générations futures une France au budget équilibré et aux dépenses maîtrisées.
Contre les superstructures et le tout-administration, nous privilégions l’action du politique, le pragmatisme et les services de proximité.
6- Rayonnement de la France et politique internationale
Le collectif de la droite populaire croit en la France indépendante, maîtresse des ses décisions, puissance d’équilibre aux yeux du monde et en une Europe forte, fondée sur les peuples.
Forts de nos collectivités d’outre-mer qui font flotter le drapeau tricolore sur toutes les mers et sous tous les cieux, nous souhaitons promouvoir la francophonie, le co-développement avec les pays du sud et la régulation de la mondialisation.
Solidaires et intimement liés aux Français établis hors de France, nous sommes attachés au rayonnement culturel de la France et fiers du sens du devoir, comme de la mission accomplie au service de la paix par nos armées aux quatre coins du monde."

==========================
3- Vous trouverez le tract de présentation de la Nouvelle Droite Populaire sur leur site ICI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier