Phuse
cinéastes
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2020

Phuse
cinéastes
Abonné·e de Mediapart

Bien le bonjour, Monsieur Macron

Nous avons bien reçu votre proposition de stage d’été avec « les jeunes du quartier »… Comment dire… Nous recevons beaucoup de propositions de ce genre de nombreux étudiants fraîchement diplômés et qui n’ont pas encore l’expérience de la réalité du monde…

Phuse
cinéastes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

… Toutefois nous avons décidé de l’accepter. Vous travaillerez en duo avec une de ces jeunes personnes qui justement ont une expérience et une formation proche de la vôtre (lettre de motivation jointe ci dessous, que nous venons de recevoir), lettre dont vous excuserez l’orthographe pour ne retenir que le même sens des réalités managériales dans le domaine artistique. On peut dire que ces formations sont familières à vos conceptions, comme en témoigne cette lettre où l’on retrouve, chez ses professeurs, votre propre enthousiasme, vous devriez vous entendre.

Le travail que nous faisons est un peu décrit ici où vous trouverez aussi des articles des Cahiers du cinéma qui en témoignent. Nous savons d’expérience que vous n’avez pas encore le niveau, mais nous avons l’habitude de recevoir tout ce que les universités et diverses écoles d’art forment comme théoriciens de l'action des autres et ce n’est pas un souci pour nous (même s’il devrait l’être pour la société).

 Dieu merci vous n’êtes pas intermittent du spectacle ! Ce travail étant bénévole, il leur est interdit par Pôle emploi. Vous ne l'ignorez pas ? Interdiction qui entrave quotidiennement ce type d’activités depuis des années.

Car il est bien entendu que vous ne serez pas salarié, n’est-ce pas ?... Mais pas chômeur non plus, qui n’ont pas le droit d’être des bénévoles associatifs puisqu’ils doivent consacrer tout leur temps à la recherche d’emploi.

Mais si Catherine Deneuve voulait encadrer un de nos stages, nous trouverions un arrangement discret avec Pôle emploi, j’en suis certain. Et après une période de formation, elle aussi pourrait…
Car comme les contrats aidés ont été supprimés il n’y a pas très longtemps, nous n’avons plus de possibilités de mener ces actions, sauf en détournant la loi. Heureusement la passion du cinéma, la passion de l’action humaine et collective, le sens de la solidarité fait que nombreux parmi nous passent outre aux lois et règlements liberticides qui s’accumulent depuis des années et consument à petit feu le mouvement associatif. Mais vous n’êtes pas concerné et c’est très bien.

Je n’évoque pas les baisses budgétaires de l’action artistique (un peu du « pognon de dingue »), qui ne sont pas sans rappeler celles des hôpitaux, avec les mêmes désastres sociaux au bout. Mais je n’insiste, pas ce ne serait pas charitable.

 Vos théories sont intéressantes bien sûr… quoi qu’elles doivent plus à la révélation du spectateur émancipé (dans la tradition de Dieu dit – et cela fut) qu’au concept d’expérience développé par Walter Benjamin (qui associe de nommer à une connaissance). Ce n’est pas grave, au bout de quelques semaines, nous sommes certains que, même vous, aurez acquis l’humilité nécessaire à ce travail et la capacité à se taire qu’il nécessite, pour laisser place à la culture de l’autre...

Et ensuite on reparlera de toutes vos théories. D’accord ?

Marseille ce 7 mai
JfN 

Lettre de motivation reçue au Polygone étoilé ce même mercredi 6 mai 2020

Madame, Monsieur
Objet : Demande stage
Titulaire d'un baccalauréat économique et sociale et d’un brevet de technicien supérieur de Communication et un Bachelor en Stratégies Événementielles. J’ai validé la deuxième année de la licence de Management Public de l’I... Pour la rentrée 2020/2021, j’intègre une licence professionnelle en Management et gestion des organisations : Management des associations.
La réputation et les actions de qualité de votre structure m'incitent à y présenter ma candidature pour un stage dans le cadre de ma licence professionnelle.
Je suis passionnée depuis le plus jeune âge par le cinéma et son univers. J’essaye chaque jour d’apprendre et d’étendre mon savoir dans ce domaine. Je suis aujourd’hui désireuse de me former à vos côtés et d’apporter ma contribution à ce monde qui me passionne et me fait vibrer chaque jour.
Désireuse d’améliorer profondément ma culture et mon expérience, charismatique, organisée et créative. Je suis dotée d’excellentes compétences en management, relations humaines et en communication. Je suis enfin une personne rigoureuse qui possède un réel esprit synthétique.
Déterminée, studieuse et ambitieuse, j'ai aussi acquis un certain sens de l'autonomie et une aisément à l’oral. Au cours de ma formation j’ai pu acquérir une rigueur de travail autant individuel qu’en équipe. De plus, celle-ci m’a permis de pourvoir à trois stages. Les deux premiers d’un mois et demi et le dernier de cinq moi que j’effectué au Tripostal à ...., un coworking audiovisuel. Ceux-ci m’ont apportée une expérience dans le milieu professionnel et permis de de confronter à la réalité du secteur. Je suis aussi investie dans le secteur associatif, je suis chargée de la communication d’une association cocréer avec un collectif musical. J’ai aussi la charge du management de ce groupe en collaboration.
Ainsi que développer mes contacts et mes compétences.
Je suis donc convaincue que je m'intégrerais rapidement à mon nouvel environnement.
Espérant que ma candidature sera acceptée, je vous prie d'agréer Madame, l'expression de mes sentiments distingués.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal
Pénurie de places en lycée technologique : des élèves « oubliés » ou forcés de redoubler
Des centaines d’élèves se sont retrouvés sans affectation à la rentrée, en particulier dans les classes STMG, filière négligée par les autorités depuis des années. Alors que des lycéens n’ont toujours pas d’établissement, le mutisme du rectorat nourrit un sentiment d’abandon.
par Névil Gagnepain (Bondy Blog)
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot peut mener au pire lorsque l’on a définitivement quitté les vestiaires par la mauvaise porte. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze