Phylloscopus
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mars 2016

LE PARTI SOCIALISTE & L'ENVIRONNEMENT.

Ah ! L'Environnement, le Développement durable, le Réchauffement climatique, la Transition énergétique, le Service public, les Espaces verts… Il y en a plein les professions de foi, les bulletins municipaux, les éditoriaux et les bulletins de vote… Mais allez donc voir sur le cite de la mairie, la rubrique environnement ?

Phylloscopus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

• Elle n'existe pas. Pourtant il y a même des élus écologistes à la mairie, depuis plus de 30 ans et cette commune est pourvue de larges espaces quasi-naturels intéressants par la faune qui s'y réfugie ?

• Réagissant à un éditorial de la sénateur-maire, je lui écris que c'est bien joli d'en parler, mais quand on se déplace à pied dans notre ville, on marche dans la merde : Nos trottoirs sont régulièrement tartinés de merdes (sans même parler des pisses), les massifs de fleurs ou les gazons sont des tas de merdes, consciencieusement renouvelées tous les matins et tous les soirs. Réponse : «Ces questions sont bien difficiles».

Interprétation : derrière chaque crotte de chien, il y a un électeur.

• Autre question, celui du prolongement de 10 ans des vieilles centrales nucléaires, dont Bugey se trouve à 30 km des 40 000 habitants de la commune : A-t-on installé des balises de surveillance de la radio-activité ? Je vais attendre longtemps la réponse, mais je la connais déjà, l'ayant obtenue oralement depuis longtemps : «On ne va faire ça à nos camardes socialistes d'E.D.F., ce sont eux qui nous garantissent que tout va bien. » De même pour les millions d'habitants de l'agglomération lyonnaise, c'est la direction régionale d'E.D.F. qui doit garantir à Gérard Colomb que tout va bien et qu'on n'a pas besoin de balises ? Et même à la campagne, ce sont les agriculteurs qui déversent des tonnes de produits toxiques, qui garantissent aux voisins que tout va bien ?

Que voilà un joli service public !

• Enfin sous mes fenêtres se trouvent de vieux garages, recouverts d'amiante-ciment et qui vont être démolis pour construire un immeuble. J'ai déjà observé comment font les promoteurs et comment ils doivent faire; le coût n'est pas du tout le même : On convoque un patti, qui embauchera deux-trois Roms, qui n'y comprennent rien et on balance tout ça sur la première déverse sauvage. La loi est autre chose de fermé, ventilé, contrôlé, etc…

Cette fois-ci, pour ne pas attendre une réponse trop dilatoire, je téléphone, longuement et j'arrive au service compétent : «Interrogez le promoteur, il vous rassurera.» Non seulement le service compétent ne connait pas le problème, mais de plus ils s'en foutent, c'est pas ça qui les intéresse. Précisons que cette municipalité est socialiste depuis de l'Union de la Gauche, et qu'ils ont largement eu le temps de se spécialiser et d'en acquérir les compétences. Mais pour eux les questions d'environnement doivent uniquement être du ressort électoral ? Comme d'ailleurs les postes occupés dans les services municipaux, sont une question de financement des adhérents et de la section; probablement pas un service public ?

• Si vous voulez évoquer une autre question plus générale : Sivens et la mort de Rémi Fraisse, le conseil général et le ministre de l'intérieur, tous aussi socialistes que les miens, et la violence policière (700 grandes lancées sur des manifestants écologistes) et les félicitations officielles pour la maîtrise policière et les commandos de la F.D.S.E.A. protégés par la même police socialiste…«L'environnement, ça commence à bien faire ?»

• Pour généraliser encore, l'envahissement automobile, le bilan de l'industrie nucléaire et le traitement des déchets, l'utilité de l'aéroport de N.D.D.L., la voiture électrique, l'U.E. et la commission européenne, la dette, la Grèce, la Turquie, Israël, l'Arabie saoudite, l'O.T.A.N., etc… À vous, ça évoque des problèmes et chercher les réponses ? Pour les dirigeants socialiste, c'est simplement de savoir si on a des adhérents intéressés, et comment on peut combiner ça pour gagner une élection.

Quant aux élus écologistes des mairies et des ministères, c'est grâce à l'écologie, qu'ils sont élus, mais la réciproque n'est pas vraie, l'écologie ne profite guère de leur élection ?  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel