"8 personnes sur 10 hospitalisées à cause du covid ne sont pas vaccinées" Vraiment?

Dernièrement, un clip du Ministère des Solidarités et de la Santé pour la promotion de la vaccination concluait "On peut débattre de tout sauf des chiffres: Aujourd'hui, en France, 8 personnes sur 10 hospitalisées à cause du covid ne sont pas vaccinées". Vraiment? 8 sur 10? Comme les interdits sont faits pour être transgressés, débattons donc de ces chiffres...

Voici donc le clip du Ministère des Solidarités et de la Santé:

Clip de propagande vaccinale du gouvernement © Ministère des Solidarités et de la Santé

Ce taux de non vaccinés parmi les hospitalisations à cause du COVID, ce chiffre indiscutable donc est issu des travaux de la DREES:

"Sur la base des patients entrés à l’hôpital entre le 26 juillet et le 1er août dont un test positif a pu être identifié dans SI-DEP[nda, base de donnée qui recense les tests covid, les résultats et les informations des personnes testées],[...] 79 % des admissions en hospitalisation conventionnelle sont le fait de personnes non-vaccinées"

Le lecteur notera au passage qu'une personne hospitalisée à cause du COVID, n'est pas exactement une personne "dont au moins un test RT-PCR a été identifié entre 21 jours avant ou après l’admission à l’hôpital" (pied de page 3) , mais nous ne sommes pas à ce genre d’inexactitude près.

Non, ce qui nous intéresse est plutôt le nombre de patients présentant un test négatif par catégorie vaccinale. Pourquoi négatif? Parce qu'un patient ne présentant pas de test RT-PCR positif 21 jours avant ou après son admission à l'hôpital n'est pas du tout impacté par le COVID. On s'attendrait donc à ce que le taux de non-vaccinés (et respectivement de vaccinés) parmi ces patients reflète donc le taux de non-vaccinés (respectivement de vaccinés) parmi la population française. Enfin pas exactement, car il est logique de considérer que les patients plus à risque sont également les plus vaccinés, et que par conséquent, cette catégorie soit sur-représentée car plus susceptible d'être admis en hospitalisation pour une autre raison que le COVID.

Or il n'en est rien, nous constatons au contraire une surreprésentation des personnes non vaccinées.1

Quelle qu’en soit la raison, cela est débiaisable en calculant un coefficient témoin, de manière à faire coïncider Tpop et Tx_HC_pcr- (le taux de non vaccinés parmi la population française 7 jours auparavant, et le taux de non vaccinés parmi les patients en hospitalisation conventionnelle présentant un test RT-PCR négatif), coefficient qui sera ensuite utilisé pour calculer un effectif débiaisé de patients présentant un test RT-PCR positif. Nous pourrons ainsi calculer un taux de patients non vaccinés parmi ceux ayant un test RT-PCR positif, à comparer avec le chiffre présenté dans le spot du Ministère de la santé, qui est de fait biaisé.2

Voici donc le diagramme que nous obtenons par cette méthode:

évolution du taux de patients NV débiaisé en hospi. conv © Piero09 évolution du taux de patients NV débiaisé en hospi. conv © Piero09

TxHcPCR+NV étant le taux débiaisé de patients non-vaccinés présentant un test RT-PCR positif en hospitalisation conventionnelle, TPopNV le taux de non vaccinés dans la population française 7 jours avant pour comparaison.

Gardons-nous bien d'en tirer des conclusions hâtives, il serait faux de considérer que la vaccination est la cause de l'hospitalisation, les personnes plus vulnérables, donc plus sujettes à hospitalisation étant logiquement les plus vaccinées.

En revanche, affirmer comme le fait le ministère de la santé qu' "Aujourd'hui, en France, 8 personnes sur 10 hospitalisées à cause du covid ne sont pas vaccinées" est factuellement faux, sans compter l'assertion sur le caractère indiscutable de ce chiffre.

Nous pouvons corriger de la manière suivante:

"Aujourd'hui, en France, moins de 2 personnes sur 10 hospitalisées présentant un test RT-PCR positif entre 21 jours avant et après leur admission ne sont pas vaccinées"


Annexe

1) Pour ce faire, téléchargeons donc les données de la DREES.

Effectuons donc ce calcul pour les non vaccinés le 31/05/21:

  • HC étant l'effectif des patients en hospitalisation conventionnelle,
  • HC_PCR+ l'effectif des patients en hospitalisation conventionnelle présentant un test RT-PCR positif,
  • HC_PCR- l'effectif des patients en hospitalisation conventionnelle présentant un test RT-PCR négatif.

  HC_PCR- = HC - HC_PCR+ =   325  -   226  =   99  

De même effectuons ce même calcul pour toutes les catégories vaccinales afin d'en faire le total toutes catégories confondues ( TT_HC_PCR- ):

  • HC_PCR-NV étant l'effectif des patients non vaccinés (calculé ci-dessus),
  • HC_PCR-pde l'effectif des patients avec primo-dose efficace,
  • HC_PCR-pdr l'effectif des patients avec primo-dose récente,
  • HC_PCR-v l'effectif des patients complètement vaccinés.

  TT_HC_PCR-  = HC_PCR-NV + HC_PCR-pde + HC_PCR-pdr + HC_PCR-v =99 + 9 + 2 + 6=116

Calculons maintenant le taux de non vaccinés parmi ces patients:

  Tx_HC_pcr-  = 100 x HC_PCR-NV /  TT_HC_PCR- = 100 x 99 / 116 = 85,3

De même calculons le taux de non vaccinés dans la population française 7 jours avant le 31/05/21 (Tpop):

  • EffectifJ-7 étant l'effectif de non vaccinés parmi la population française,
  • PopFr l'effectif de la population française.

  Tpop = 100 x EffectifJ-7 / PopFr = 100 x 43 723 619 / 67 407 241 = 64,9

Les non vaccinés sont donc bien sur-représentés, ce que nous pouvons constater pour quasiment chaque jour couvert par l'étude. Il y a deux raisons à cela avancées par la DREES:

  1. Leur calculs sont effectués à partir d'appariement notamment d'une base de donnée de vaccinés mise à leur disposition incomplète, or ils considèrent quand aucun enregistrement n'est trouvé dans cette base que le patient est par conséquent non vacciné. Il faut souligner qu'ils n'ont accès qu'à une base incomplète de vaccinés et à aucune base de données de non-vaccinés, alors que cette base existe bel et bien, puisque les médecins ont eu accès à un listing de leurs patients non vaccinés.
  2. Pour les Tests RT-PCR, les non-vaccinés se font plus tester (pass-sanitaire et d'avantage d’inquiétudes), mais il est possible qu'il en soit de même en milieu hospitalier.

2) Nous cherchons donc "Débiais" tel que:

  Débiais X Tx_HC_pcr- = Tpop

Soit:

  Débiais = Tpop / Tx_HC_pcr- = 64,9 / 85,3 = 0,76

Nous pouvons ainsi calculer un effectif débiaisé de patients présentant un test RT-PCR positif:

  HC_PCR+d  = Débiais X HC_PCR+ = 0,76 X 226 = 172

En effectuant le même calcul pour chaque catégorie vaccinale, nous obtenons un total des patients RT-PCR+ débiaisé:

  • HC_PCR+dNV étant l'effectif débiaisé des patients non vaccinés (calculé ci-dessus),
  • HC_PCR+dpde l'effectif débiaisé des patients avec primo-dose efficace,
  • HC_PCR+dpdr l'effectif débiaisé des patients avec primo-dose récente,
  • HC_PCR+dv l'effectif débiaisé des patients complètement vaccinés.

  TtHcPCR+d  = HC_PCR+dNV + HC_PCR+dPDE + HC_PCR+dPDR + HC_PCR+dV

  TtHcPCR+d  = 172 + 41,2 + 57 + 59,6 = 329

Enfin, nous pouvons calculer un taux débiaisé de patients non vaccinés parmi ceux ayant un test RT-PCR positif:

  TxHcPCR+d = 100 X HC_PCR+d / TtHcPCR+d = 100 X 172 / 329 = 52,1

En effectuant le même calcul pour chacun des jours couverts par l'étude, nous obtenons le diagramme présenté plus haut.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.