Atomic Anne

A l’heure où l’on demande aux hôpitaux d’être  rentable , ou l’on réduit les budgets , ce qui a pour conséquence de créer des embouteillages aux urgences  ,et   qui dans certains rares cas entrainent la mort des patients , et pour autres conséquences la grève des services d’urgences, revenons un peu sur une affaire qui pour l’instant n’a pas eu de conséquences pour les auteurs de ce fiasco, je veux parler de l’affaire Aréva. 

Quels rapport me direz vous, entre le nucléaire et les services de santé ?

Revenons d’abord sur l’affaire AREVA, qui ne s’appelle plus maintenant Areva, mais Orano. Et oui certains noms on besoin de se faire oublier comme jadis ELF devint subitement TOTAL. 

Les scandales Areva, outre les retard de l'EPR en Finlande, l’incapacité de finir les travaux entamés à Tchernobyl  , la surévaluation de la vente des gisements inexploitables d’Uramin rachetés à prix d’or (1,8 milliard d’euros), le délit d'initié de Monsieur Fric (le bien nommé) mari d’Anne Lauvergeon , un autre scandale menace 

Le groupe nucléaire pourrait se voir réclamer 24 milliards d'euros par la justice américaine dans une affaire de corruption aux Etats-Unis. Un dossier qui pourrait embarrasser Anne Lauvergeon mais aussi Edouard Philippe, chez Areva à l'époque des faits.

Comment une grande commis de l’état membre du Corps des Mines , qui a fait de brillantes études, a t’elle pu laissez faire un tel gâchis? 

Soit au total une facture de plus de trente milliards voir plus  dû à l'incompétence d' Anne Lauvergeon (Tonton a toujours eu un faible pour elle, Sarko l'a virée mais trop tard)

 

Atomic Anne est mis en examen ainsi que Monsieur Fric  mais en attendant elle pantoufle avec un salaire sans doute extravaguant chez un cabinet de consulting , mais toujours dans une institution d' Etat.

Qui nous révélera les dessous de cette affaire , comment des géologues brillants  doublés parfois des très bons et averties négociateurs ont t’ils pu tomber dans le piège des mines d’Uranium finalement pas exploitables , quel est ce flou sur la somme exact de l’achat des mines d’uranium 1,8 milliards officiellement bien plus que sa valeur, l’operation était un leurre moins de la moitié de la somme étant destiné à l’alimentation d’une caisse noire destinée à corrompre des dirigeants sud africains en l’échange d’une promesse d’achat par le gouvernement Sud africain d’une douzaine d’EPR, promesse bien vite annulée par ces derniers. 

Les autorités russes ne demanderont pas de dédommagement pour l’arrêt des travaux à Tchernobyl, l’état français étant le plus grand contributeur au vaste chantier du couvercle coiffant le réacteur , réalisé par Vinci et par Bouygues.

il n’en ai pas de même pour l’EPR finlandais , on parle d’une somme avoisinant les 10 milliards incluant la fin des travaux  et l'indemnité de retard

Aréva avait remporter le contrat initial et pour un devis de trois milliards.

plus les menaces du gouvernement américain , un accord pourrait être trouver aux entre 20 et 30 milliards 

Pas besoin de sortir une calculette , pour savoir qu’un   dixième de ces sommes pharamineuses aideraient grandement nos hôpitaux

Quand aux responsables de cette gabegie ils peuvent encore dormir tranquille à l’ombre de la procédure judiciaire qui a un rythme inversement proportionnelle quand ils s’agit de coupables pauvres ou nantis.

 

Mais  ce n'est pas grave le contribuable français paiera comme d'hab et on lui expliqueras qu'il n'y pas assez d'argent pour les hôpitaux et que ceux ci doivent gagner de l'argent.

 

Anne ma sœur Anne ma sœur Anne ne voit tu rien venir ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.