Bravo !!!

Lettre à mes amis intermittents déprimés... et aux autres

Le direct est un exercice difficile
surtout quand il s'éternise
les grands médias du direct ont rivalisé dans les questions à la con
le seul qui s'en tire d'une façon intéressante, et qui pose les bonnes questions, c'est encore une fois #médiapart

Bravo donc

Et bravo à ceux qui ont voté blanc, bravo à ceux qui ont voté Macron, et, avant, bravo à ceux qui ont voté Hamon ou Mélenchon.
Ce sont des félicitations a postériori parce qu'avant de connaître les résultats, j'étais pas fier.
J'aime ces résultats. Sauf ceux du FN évidemment qui sont bien trop importants. Vous avez vu les résultats en Nouvelle-Calédonie ? le vote des caldoches ? ça fait peur.
Mais pour le reste ces résultats nous ressemblent. Bien dosés.
Une fois balayé tout le cirque de la Vème il y a tout à faire.
Je ne crois pas au coup de baguette magique mais ça peut bouger.
J'ai l'espoir.
L'espoir que notre jeune président, qui est très loin d'être un con, puise faire bouger les lignes.
L'espoir que le camp des Insoumis et ,de ceux qui ont suivi Hamon puisse donner naissance à un beau mouvement généreux, débarrassé des intolérances et sectarismes gauchistes, et des conservatismes rances. L'espoir que les initiatives associatives de tous acabits se multiplient parce que c'est d'abord là que ça se joue. L'espoir de retrouver les sourires sur la tronche de mes amis. En particulier de mes amis intermittents
Je sais que la vie d'un intermittent est pénible. Oui pénible. C'est ma vie. Une sorte d'esclavage sournois, une épée de Damoclès toujours en suspend sur tes fesses. ça ronge. Depuis 2003 c'est dur. Oui. Pour autant, nous n'avons pas à nous plaindre du quinquennat Hollande. On a récupéré quelques acquis comme on dit. Le problème ne vient pas de là. Le problème c'est la baisse des dotations, la raréfaction des manifestations et le manque de boulot inhérent alors que nous sommes très/trop nombreux. Le nombre de compagnies à Aurillac et Avignon ! une vraie folie. Nous ne pouvons pas continuer comme ça, arc-boutés sur des acquis paupérisés. Nous avons besoin que ça recrée, que ça rebouillonne, que la bulle artistique que nous avons connue et qui nous a permis de prospérer revienne. Nous avons besoin que s'inverse la courbe de la déprime. Et ça, c'est à notre portée bordel. Je ne comprends pas cette soupe à la grimace des Insoumis, mes amis, alors que notre score fut historique, alors que nous pouvons être au début d'un beau et grand mouvement, alors que nous avons un nouveau président plutôt plus intéressant et intelligent que ceux qui l'ont précédé. Un peu d'optimisme que diantre ! Sortons nous les doigts du cul. Menons nos combats allègrement et lucidement, et sans perdre l'espoir pour nos progénitures. De l'ardeur, de l'enthousiasme, de la vigilance et de la confiance !!!
Pierre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.