Franciliens, on vous refile notre préfet. A manier avec précaution

Ouf, il va partir. Nommé par Sarkozy, défendu par Collomb, il se sera accroché aux rideaux trop longtemps. Apparence et moustache, républicain démocrate, cache un intérieur plus scabreux. Manie la communication comme un éléphant dans un magasin de porcelaines. A son actif, une aisance de félin dans le marigot des réseaux de pouvoir. Il a imposé la métropole grâce à l'alliance avec Gérard qui est socialiste comme je joue de la cornemuse. Fait d'armes : Apparemment, antifasciste, mais plus anti- front de Gauche au fond puisque, grâce à l'autorisation qu'il a donné à une liste ultra-facho de se présenter et qui a permis l'invalidation de la municipalité communiste. (et redonner une chance à son copain) Il a laissé s'organiser des files inhumaines de demandeurs de papiers et d'asile devant la préfecture avec l'argument qu'on ne distribue pas des papiers comme une pochette surprise Méthode : Grossit démesurément l'argument républicain pour des finalités moins glorieuses. Courage, normalement, ils doivent bouger de temps en temps.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.