"Un autre"

La répétition, le glissement, l'aoriste.

 

 

    J'ai toujours aimer lire dans les greniers, à commencer par celui, campagnard, de la petite maison de ma grand mère, et celui de la rue de la Concorde,à Toulouse, où je vivais avec les pigeons, sous la protection augurale de Saint Sernin. J'aime aussi lire sur les hauteurs, comme maintenant devant les squelettes noirs des grands arbres du marais. Devant : je suis à leur hauteur, bien qu'ils soient vraiment grands.

   Ceci :

   «Ma vie suscite une autre question qui est peut-être la suivante : a-t-on encore besoin du sérieux humain au sens propre du terme pour faire progresser la vie, ou peut-on s'en passer quand on tient la barre ? Autrement dit,la vie morale au sens classique a-t-elle encore de l'importance, ou la croissance infinie du pouvoir suffit-elle ? Par suite, en quoi la croissance infinie du pouvoir et la subordination de la vie morale (le traitement fonctionnel de l'individu, de la personne) contribuent-elles à rendre la vie meilleure et plus riche ? (Le totalitarisme moderne comme imitation d'une culture uniforme.) Et la qualité morale de la vie - l'effort en vue de devenir meilleur - est-elle encore une catégorie qui mérite réflexion - ou bien la culture intérieure de l'homme a-t-elle pris fin avec Tolstoï ?

   Et je n'ai aucune opinion là-dessus non plus, je ne pourrais qu' incarner cette question, quant à la réponse, je ne pourrais que la vivre, la pratiquer sans pouvoir la trouver moi-même ...

  

   «Solange du nicht zu steigen aufhörst, hören die Stufen nicht auf, unter deinen steigenden Füssen wachsen sie aufwärts» «Tant que tu ne cesses de monter, les marches ne cessent pas non plus, elles se glissent sous tes pieds qui les gravissent.» (Kafka) Moi, je marche déjà dans le vide, si ce n'est vers le bas.

   György Ligeti : «"Avant-garde" et "modernisme" sont deux notions de style différents» (Lettre, 1994, n°2). Ainsi, selon son habitude, Ligeti a de nouveau énoncé une idée fondamentale.»

Imre Kertész, Un  autre. 1997

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.