La colère d'une médecin

Témoignage d'une médecin suite au décret du 08 août 2021

Je suis médecin et je ne suis pas vaccinée.

J’ai fait une réaction anaphylactique après le vaccin de la grippe et une maladie auto immune dans les suites.

Je ne suis pas contre la vaccination.

J’ai vacciné les patients que je prenais en charge quand j’étais médecin traitant, je vaccine contre la COVID, tous mes proches sont vaccinés.

Je suis sûrement plus vaccinée que la plupart des Français (5 fois pour l’hépatite B, les trois premières ne m’ayant pas donné une immunité suffisante).

J’ai vu arriver avec un soulagement immense la vaccination contre l’HAEMOPHYLUS dans les années 90 qui a fait disparaître les décès de nourrissons dûs à des épiglottites.

La vaccination est une chance et je sais que nous sommes un pays privilégié qui peut vacciner sa population contre le SARS-COV-2.

Mais je suis en colère depuis le discours du président du 12 juillet et la loi qui a suivi.

Le décret de loi qui encadre les contre-indications vaccinales est sans précédent.

Est-ce normal de prendre des décisions médicales par peur ?

Les médecins du travail ou allergologues refusent de s’engager pour des personnes ayant objectivement des motifs pour ne pas se faire vacciner ( Syndrome de Guillain Barré après un vaccin de la grippe par exemple)

A-t-on perdu la raison?

Je suis médecin hospitalière non vaccinée et depuis quelques jours, j’ai la nausée.

La direction de l’établissement est passée dans les services pour dire aux personnes non vaccinées que mardi soir (14/09), elles devaient quitter l’établissement sans revenir, qu’elles n’auraient pas droit au règlement de leurs congés, pas droit au télétravail (on peut transmettre la COVID par ce biais?).

Certaines travaillent dans cet hôpital depuis plus de 30 ans, elles sont venues travailler pendant la pandémie et ont attrapé la COVID en poste.

C’est d’une violence inouïe.

Que font les syndicats pour défendre les travailleurs hospitaliers ?

Quelle est la position des différents candidats à la présidentielle sur ces sujets (réintégration du personnel hospitalier, abrogation de ce décret et du PASS  ?)

La propagande télévisuelle et médiatique a bien fonctionné.

Le peuple Français a les doigts sur la couture du pantalon.

Je suis médecin hospitalière non vaccinée et j’ai la nausée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.