Pierre-Gilles Bellin
Auteur, éditeur
Abonné·e de Mediapart

43 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 janv. 2022

Ovnis : François Hollande a-t-il menti ?

Poser la question n’est pas y répondre. Pour autant, les propos rapportés par Gala de l’ex-Président français sur les Ovnis interpellent, non seulement sur l’existence des étranges engins, mais sur l’étrangeté même de cette dénégation. Par l'auteur de "Les Ovnis Papers : une déclassification française". Développons.

Pierre-Gilles Bellin
Auteur, éditeur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quand François Hollande répond à une question sur… les Ovnis

29 avril 2021 : sur son compte Instagram (voir ici), l’ancien président a accepté de répondre aux questions de ses abonnés. Gala en fait la présentation (voir ici) - bel exercice, au passage. Je viens de passer une heure sur le compte de l'ex-PR sans trouver l'info -  : « Le prédécesseur d’Emmanuel Macron a été interpellé sur des thématiques beaucoup plus légères [que le Covid, Emmanuel Macron/dixit], comme les Extraterrestres. » Une fois donc cette nuance sémantique et logique posée, le lecteur dûment averti que la journaliste est sérieuse, Gala va au fait. Un abonné a demandé à l’ex-PR : « Avez-vous une preuve de l’existence des Aliens ». Réponse : « C’est une question étrange mais elle m’est souvent posée donc j’y réponds : non, non je n’ai pas eu de preuves des Extraterrestres et des Aliens », « a-t-il déclaré en toute franchise (précise le magazine). Avant de conclure sur une petite note d’humour […] : ‘‘ Ne soyez pas déçus, peut-être que d’autres vous en apporteront…’’ »

Le compte Instagram de Monsieur François Hollande : une question sur les Ovnis s'y trouverait, rapportée par le magazine Gala en avril 2021, mais que je n'ai pas retrouvée (23 janvier 2022). Instagram, une marque de Facebook. © Pierre-Gilles Bellin.

I - Comment François Hollande peut-il ignorer (?) :

1. Les observations réalisées d’engins au-dessus et autour du camp militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan, et ce sous son Quinquennat (site : forêt de Paimpont, ou « Brocéliande », en Bretagne) ? Voir ici notre correspondance, en réponse à une subvention qu’il a aimablement fait retirer à ma demande sur un stade olympique que des notables locaux voulaient édifier en bordure de la forêt de Brocéliande :

a - Demande initiale à Monsieur Hollande, en date du 23 mai 2014.

Demande à Monsieur François Hollande de supprimer un stade olympique à Brocéliande, à proximité d'un site de surgissement régulier d'un Ufo (non précisé dans la demande). 23 mai 2014. © Pierre-Gilles Bellin (pdf, 652.2 kB)

b - Réponse de Madame Isabelle Sima, Directrice de cabinet, au nom du PR, en date du 4 juin 2014.

Réponse positive de la Directrice de cabinet de Monsieur Hollande, dès le 4 juin 2014, en express. © Présidence de la République française (pdf, 553.9 kB)

c – À mes doutes, confirmation sous la ligne du retrait de la subvention au stade par Monsieur Patrick Strozda, Préfet de la Région militaire et de la Région Bretagne, du Département d’Ille-et-Vilaine, en date du 1er juillet 2014.

A nos doutes, confirmation dès le 1er juillet 2014, de l'abrogation de la subvention par le cabinet du Préfet de la Région militaire. © Préfecture d'Ille-et-Vilaine, de la Région Bretagne et de la Région militaire Bertagne. (pdf, 426.8 kB)

e - Refus d’une demande d’audience au PR, le 16 juillet 2014.

Je pousse mon avantage : je demande une audience, refusée. © Cabinet de la présidence de la République française (pdf, 526.8 kB)

f - Proposition à Monsieur François Hollande de la formation d’une sorte de « red-team » (voir ici définition) de Remote-Viewers (voir ici définition), spécialistes de la recherche sur les Ovnis, datée du 30 octobre 2014 (eh oui, ce métier existe). L’équipe aurait été placée sous le contrôle d’un comité éthique. La lettre précise a posteriori le contexte de la demande initiale d’abrogation de la subvention. Elle pose, le plus officiellement qu’il lui est possible de le faire, l’existence d’un hot-spot d’observations d’Ovnis sur le massif de la forêt de Brocéliande - et le camp de Saint-Cyr-Coëtquidan, où auraient été établis de nombreux moyens d’observations (voir ici une pré-vidéo d’assez mauvaise qualité sur le sujet. Les finances manqueront pour le porter à un format professionnel. Mis à part un trailer : voir ici).

30 octobre 2014 : constatant la pente dangereuse où paraissent s'aventurer les Services secrets français, je pose à Monsieur François Hollande la création d'une sorte d'équipe "Blue dream" d'investigation sur les Ovnis dans et autour le site de Brocéliande. © Pierre-Gilles Bellin (pdf, 216.4 kB)

À présent, je conçois fort bien que l’échange ainsi éclairé risque de passer pour être le fait d’un doux illuminé, de surcroît un peu mégalo, voire un gros mytho. Donnons donc un caractère plus international à la liste des interrogations.

II - Comment François Hollande peut-il ignorer (?) :

1 – les écrits de Jean-Pierre Troadec, ex-auditeur à l’IHEDN, l’Institut des hautes études de la Défense nationale : « Phénomènes aérospatiaux non identifiés Ovnis : Services secrets et politique, liaisons dangereuses ». Années 2010. Extrait : « Le Capitaine Paul Barril est gendarme jusqu’en 1984, il a commandé le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) pendant deux ans avant de participer à la création de la cellule antiterroriste de l’Élysée sous […] François Mitterrand. […] À la fin des années 90, il édite [la] revue mensuelle Haute protection […]. Dans plusieurs de ses publications il aborde le thème des Ovnis. […] ‘‘ France : Ovnis, militaires et politiques ’’. ‘‘ Ovni : vraie RR3 avec occupant de type 1 ’’ (ce […] dernier papier [est] signé de Georges Tranchant), ‘‘ Ovnis en France : silence dans les rangs de l’armée ’’ ». Je recommande toute l’œuvre de Jean-Pierre Troadec, que je n’ai pas l’honneur de connaître directement ;

Un tout petit PDF pour refléter l'énorme travail d'investigation d'un auditeur de l'Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN) : Jean-Pierre Troadec. © J.-P. Troadec (pdf, 599.4 kB)

2 - l’officialisation de l’étude des Ovnis par le Pentagone, in traduction du texte de loi du 15 décembre 2021, amendement de la sénatrice démocrate Gillibrand, soutenu par le sénateur Marc Rubio.

Création officielle aux USA d'un organisme chargé d'enquêter de manière transparente sur les "Ufos". © Sénatrice Gillibrand, Démocrate. (pdf, 293.5 kB)

3 - la « Trump Bill about Ufos Disclosure, extract, 20th Décember of 2020 ». Dans les milliers de pages du dernier plan de relance trumpien, le milliardaire donne 180 jours au Renseignement américain pour mettre sur la table ce qu’il sait vraiment des Ovnis. C’est un coup de tonnerre dans le ciel gris-nuages des spécialistes mondiaux es Ufos ;

Loi de Donald Trump donnant six mois aux USA pour dévoiler ce qu'ils savent sur les Ovnis. © Donald Trump (pdf, 729.4 kB)

4 – de Donald Trump, le projet de loi demandant une investigation serrée sur la « nature des engins pris à survoler tant les installations militaires que les sites nucléaires », 20 décembre 2020 » ;

Donald Trump réclamant, via la loi, une investigation sur le survol d'installations militaires et de sites nucléaires par de mystérieux "drones" © Donald Trrump. (pdf, 373.4 kB)

5 – le « Pentagone Report, 5th June of 2021, Prelimary Assessment on Unidentified Aerial Phenomenous ». Ses timidités et contradictions sont telles qu’il va faire basculer le sujet dans le Réel « vrai », tant ses lacunes indigneront Outre-Atlantique ;

Juin 2021 : Rapport du Pentagone à la suite des demandes de Monsieur Trump. © Pentagone (pdf, 376.8 kB)

6 – du Groupe 3AF, Commission Sigma sur les Ovnis, la « Synthèse-2021-fr-sigma », 2 Juin2021. RetourSurPublicationPentagone. Le Groupe 3AF est une société savante réunissant des spécialistes du spatial et de l’aéronautique, très proches des milieux de la Défense et du Renseignement français ;

Avis français sur les documents présentés par le Pentagone. © Groupe d'experts français Aéronautique et Spatial. (pdf, 700.4 kB)

6 – du Begin-Sadat center for Strategic Studies, Bar Ilan Universitu, Israël, « The Pentagon’s UAP Task Force », le traité d’analyse récapitulative, par Franc Milburn. Ce centre d’analyse est très proche du Renseignement israélien. Véritablement, ce rapport est une perle enchanteresse ;

Réflexion israélienne approfondie sur le Pentagone Report et son environnement. © Franc Milbury (pdf, 3.3 MB)

7 – « La vérité sur De Longe et ‘‘ To The Star Academy’’ », l’article de Nick Richards sur le site The Papers. ‘‘ To The Star Academy’’ est une association créée par le chanteur Tom De Longe sur laquelle des membres actifs ou passés du Renseignement US, partisans de la « Disclosure », ont jeté leur dévolu pour faire le lobbying de la Disclosure du fait Ovnis Outre-Atlantique ;

To The Star Academy : lobbying d'une partie du renseignement US pour une Disclosure par l'état fédéral. © Nick Richardson, The Papers. (pdf, 453.3 kB)

8 – de la Fondation de la Recherche Stratégique, « Les forces spatiales américaines », rapport 2019. Si la Fondation ne traite pas du sujet Ovnis, elle le contextualise indirectement par cette vision perspective des forces spatiales aux États-Unis ;

Environnement stratégique de la Disclosure : les forces spatiales américaines, état de l'art. © Fondation Recherche Sratégique. (pdf, 3.4 MB)

9 – le « RAPPORT relatif à l’activité de la délégation parlementaire au renseignement pour l’année 2019-2020 », par Monsieur Christian CAMBON, sénateur. Si le Rapport ne traite aucunement du sujet Ovnis, cette absence est très troublante - compte-tenu de l’abondance de sources officielles, voire officieuses, comme précédemment montré - ;

Rapport parlementaire sur l'activités des Services secrets français : Ovnis, ou une lourde absence-présence. © Sénat, Christian Cambon. (pdf, 2.1 MB)

10 - les raisons de la couverture officielle sur le fait Ovnis en France, ou la force du Secret de la Défense nationale, que l’ex-PR a lui-même renforcé à l’occasion des lois d’exception sur le Renseignement d’état : « Rapport de la Commission consultative du secret de la défense nationale (1998-2004) », loi du 8 juillet 1998 ;

L'impénétrable Secret de la Défense nationale par lui-même. © Commission de la levée du secret de la Défense nationale. (pdf, 631.8 kB)

11 – la problématique soulignée par le document « Le Secret de la Défense nationale - Protection des intérêts de la nation et libertés publiques dans une société d’information », thèse de Bertrand Warusfel (aussi importable sur Hal. Voir ici) ;

12 – de même, la problématique développée par « SECRET DEFENSE - RAPPORT FINAL », de Transparence-International France, section française de Transparency International (TI), principale organisation de la société civile qui se consacre à la lutte contre la corruption. Secrétariat international : Berlin, Allemagne. Composition du groupe de travail : Jean-Georges Betto, avocat au barreau de Paris ; Vice-Amiral (CR) Christian Huet ; Contrôleur Général des Armées, Jean-Claude Roqueplo ; Philippe-Jean Terrasse, consultant ; Jacques Terray, avocat honoraire, vice-président de Transparence International (France) ; Bertrand Warusfel, professeur agrégé à l’Université de Lille II, avocat au barreau de Paris ;

Le Secret-défense par Transparency International. © Transparency International (pdf, 323.6 kB)

14 – De la part de la France, la difficile transposition de la Directive européenne protégeant les Lanceurs d’alerte et ceux qui les aident, datée du 23 octobre 2019, mais excluant de ce champ le Secret de la défense nationale, lequel comme nous l’avons dit n’a cessé de s’étendre en France, trahissant au moins l’esprit déjà très coercitif suivant lequel il a été établi. Avec le loi Sapin, le quinquennat de Monsieur Hollande aura, cependant, contribué à le reconnaissance, sinon l’institutionnalisation de ce contre-pouvoir :

Texte original de la Directive Lanceurs d'alertes de l'Union européenne d'octobre 2019 : une transposition lente et difficile, étendant peut-être exagérement la notion de Secret-défense. Jusqu'où cette extension peut-elle rendre instable juridiquement la transposition en droit français ?e © Union européenne (pdf, 1.5 MB)

15 – de l’Onu, la Résolution adoptée par l’Assemblée générale [sur le rapport de la Sixième Commission (A/56/589)] 56/83, et intitulée : « Responsabilité de l’état pour fait internationalement illicite » ;

Qu'est-qu'un fait internationalement illicite ? © Onu (pdf, 77.1 kB)

16 – mais certainement pas le document laissé à un intermédiaire assez douteux, en novembre 2012 : « La Gnose, Castanedas et les Ombre boueuses ». (Origine : site Liberterre) Sans rien dire de plus sur la réalité du fait Ovnis, ce document montre une direction de travail. Parmi d’autres. Juste pour dire que nous avons été très-très libres dans nos têtes « d’espions » psys.

Un peu de littérature. © Liberterre (pdf, 639.5 kB)

Sortons à présent la réponse de Monsieur François Hollande de la gangue sémantique de Gala :

- Question : « Avez-vous une preuve de l’existence des Aliens ».

- Réponse : « C’est une question étrange mais elle m’est souvent posée donc j’y réponds : non, non je n’ai pas eu de preuves des Extraterrestres et des Aliens. Ne soyez pas déçus, peut-être que d’autres vous en apporteront… » Pour tous ceux qui sont familiers de la doxa et de la praxis hollandaise, comme de son humour, ce dernier (souvent ambigüe) est fréquemment dirigé comme un coup de feu vers un destinataire. Ici, ce qui compte n’est nullement la dénégation. Ce qui compte est : « Ne soyez pas déçus, peut-être que d’autres vous en apporteront. » Là, l’homme nous apporte un élément d’information, qui a son poids. Comme dans Un président n’aurait jamais dû dire cela, l’ouvrage de Daguet/Lhomme qui, pour beaucoup, a contribué à anéantir la stature présidentielle de Monsieur Hollande, en 2017. Celui-ci en deux phrases inédites, sur un sujet considéré ridicule en France, a en quelque sorte édité les éléments suivants : - d’une part, une dénégation impossible - vu l’état de l’art Ovnis en 2017 (et encore plus en 2022) - ; - d’autre part, une information allusive. Donc : la seule « data » à analyser ici est l’information allusive. Qui alors Monsieur Hollande entend-t-il par « d’autres » ? Pour moi, c’est une pique dont la cible est Monsieur Emmanuel Macron. Selon mon interprétation qui, peut-être, naturellement, est certainement fausse… Bref, juste selon moi, Monsieur François Hollande aurait encore beaucoup à nous apprendre.

Pierre-Gilles Bellin

Auteur de Les Ovnis Papers : une déclassification française,*
Éditions Arca Minore, février 2022(voir ici)
Auteur de Espion et télépathe : j’ai hacké les Ovnis
Éditions Arca Minore, octobre 2020 (voir ici)
Auteur des Ovnis Papers (voir ici)

*La France restant à la marge du mouvement de déclassification mondiale,
là où notamment la vie démocratique et la presse restent vigoureuses, comme aux Etats-Unis

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot