Adresse à François Bonnet

Texte d'un commentaire posté suite à un article de François Bonnet

Chers lecteurs chères lectrices de Mediapart vous souvenez vous de Colin Powell en 2003 qui agitait une petite fiole à l'ONU pour nous dire qu'il avait des preuves formelles de l'existence d'armes de destruction massive en Irak? Ou encore d'une jeune femme dénonçant les actions des soldats irakiens au Koweit qui arrachaient les bébés des couveuses? Cette femme était la fille de l'ambassadeur qui pleurait en déroulant son bobard. Donc il faut toujours se méfier des récits de lutte entre adversaires. En 2003, seule la droite disait que si l'on doutait des assertions de Powell on était des adorateurs de Saddam Hussein. 

Emettre des doutes sur un récit concernant la Russie conduit beaucoup de gens à dire que l'on est pro-russe ou in troll russe. Pour Israël, le critique risque l'accusation d'antisémitisme. Il faut passer outre pour chercher la vérité, nécessairement complexe.

Une fois encore l'article de François Bonnet est de la pure propagande. Pourquoi? Il répète ce que l'on peut lire partout mais n'enquête pas sur les conditions de publication. Sur Bellingcat il ne semble pas être au courant des mensonges avérés de cette organisation, notamment sur les attaques chimiques en Syrie. Mediapart refuse de parler des lanceurs d'alerte de l'OIAC et refuse donc de s'informer. Bellingcat est financé par la NED américaine, ce n'est pas caché et MDP pourrait s'interroger sur la validité des informations venant d'une officine de propagande. Mais c'est habituel, sur la Chine MDP s'en remet même aux déclarations d'Adrian Zenz qui travaille pour un organisme chrétien fondamentaliste d'extrême droite

Donc résumons : les autorités russes, dont la brutalité est bien connue, auraient voulu tuer Navalny mais l'auraient raté en dépit de l'utilisation du Novitchok une substance très létale. Puis l'auraient gardé deux jours dans un hôpital avant, bizarrement, de céder à la pression internationale et de l'envoyer en Allemagne où il aurait gardé toutes les traces de son empoisonnement ce qui aurait permis aux médecins de déterminer la cause de l'empoisonnement. Donc les Russes seraient d'une nullité sans nom en chimie, en assassinat et on apprend ici aussi qu'ils ne savent même pas cacher leurs traces numériques lorsqu'ils montent un coup. Faut-il craindre de gros nuls de ce type?

Le NY Times indique que des agents des services secrets américains et britanniques sont allés voir Navalny dans son hôpital à Berlin. (Shortly after Mr. Navalny’s arrival in Berlin, representatives from the Central Intelligence Agency and Britain’s Secret Intelligence Service provided members of the German government with details about the poisoning, including the identities of the Federal Security Service officers involved, that directly implicated the Russian government, according to the senior German security official with knowledge of the matter.) Bonnet ne pourrait-il pas le dire et s'interroger sur la fonction de la CIA? Le Guardian a confié l'enquête sur cette affaire à Luke Harding qui s'est fait prendre à mentir sur Julian Assange et une soi-disant rencontre avec Manafort un proche de Trump. Autre indice de propagande que Bonnet et MDP passent sous silence. Mediapart n'a presque rien dit sur le procès inique d'Assange et préfère trouver des sources proches des milieux du renseignement. Mais le vrai journaliste c'est Assange, pas Bonnet. 

Lisons cette phrase: "Les liens étroits entre les deux hommes rendent quasi certain le fait que l’opération a été demandée ou validée par le Kremlin." Que veut dire "quasi certain"? MDP sait il on ne sait il pas? Jacques Baud, qui connait un peu mieux les rouages de l'espionnage que Bonnet puisqu'il fut lui-même agent et qu'il a travaillé avec de nombreuses organisations explique fort bien dans son livre Gouverner par les fake news comment on monte des coups. Sur Skripal, il émet de forts doutes que Bonnet n'a pas. Il pourrait aussi lire Craig Murray, un ancien ambassadeur britannique qui a lui aussi vu comment la GB et les E-U montaient leur coups.

Mais Bonnet n'est pas là pour faire du journalisme d'investigation mais pour disséminer de la propagande. On pourrait ainsi considérer que Navalny était effectivement suivi et surveillé par une équipe liée au Kremlin mais ceci ne dit rien sur la rocambolesque histoire d'empoisonnement. 

Enfin je n'ai rien vu sur le gazoduc Nordstream 2 qui est dans le viseur des autorités américaines, oui de l'Amérique de Trump qui voudrait bien empêcher l'arrivée de gaz russe en Europe. Rien à voir avec cette histoire de Navalny? Avez vous enquêté M. Bonnet? 

Il ne faut pas croire les déclarations officielles russes. Il en va de même pour les américaines comme pour les françaises. Allez un peu de professionnalisme à MDP car sur tout un tas de problèmes vous n'êtes que des propagandistes.  Se pose donc la question: que fait MDP dans l'espace médiatique?

 

Mike Pompeo, ex-directeur de la CIA, a expliqué ce que fait ce service dit de renseignement et apparemment François Bonnet ne sait pas "we lied, we cheated, we stole". (on mentait, on trichait, on volait). Sachant cela, il faut se méfier et ne pas gober toutes les histoires montées par les services secrets. je ne doute pas que les Russes, les Chinois, les Israéliens et les Britanniques fassent la même chose. Les Français aussi mais ça MDP le sait.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.