pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

604 Billets

3 Éditions

Billet de blog 7 mars 2016

pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Glissements de terrains, routes qui jouent à saute-moutons : the Big One ?

pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

" ... Quelque chose du fond remonte à la surface ... "  Gilles Deleuze

Un événement terrifiant se déroule en Californie à Los Angeles, région sismique hyper-peuplée :  le sol se déplace latéralement et au ralenti, passant de 15 pieds en quatre heures dans certaines régions, détruisant entièrement les routes, abattant des poteaux électriques et détruisant les infrastructures. A voir sur la photo ci-dessus, et d'autres ci-dessous, à Santa Clarita, où des petits décalages habituels de surface parfois à peine perceptibles l'on est passé, en un temps record, à un stade où des montagnes entières se déplacent  latéralement.

Une route très fréquentée, utilisée par les résidents et les cyclistes près de Santa Clarita a été fermée, vendredi, après un glissement de terrain et une très sévère déformation du sol et de la chaussée.

Depuis novembre dernier, de légers affaissements sans gravité de la chaussée s'étaient produits et avaient été répertoriés. Mais, Jeudi, le glissement de terrain  a d'abord été repéré sur un tronçon de 150 à 200 pieds de la route, ce qui a provoqué la fermeture de " Vasquez Canyon Road " entre Lost Creek Road et Vasquez Way.

« La terre est toujours en mouvement », a déclaré Steven Frasher du  Département des Travaux publics du comté de Los Angeles. Ingénieurs et géologues ont examiné et continuent d'examiner la route pour déterminer ce qui a été à l'origine des fissures et du déplacement pour le moins impressionnant de la montagne.

La montagne a glissé, mais au lieu de déborder la route, elle est passée sous la surface de la chaussée, du trottoir et des bas-côtés. Maintenant, la route accuse un mouvement ascendant et gagne en expansion, elle s'étend, se détend comme un chat qui fait le gros dos et s'étire puissamment dans une tension extrême.

Il n'y a aucun moyen d'arrêter le mouvement du sol, et donc pour l'instant les géologues et les ingénieurs en sont tout simplement à regarder, observer  le sol en espérant qu'il cesse de croître. La route sera fermée jusqu'à nouvel ordre. Les habitants de Santa Clarita qui utilisent Vasquez Canyon Road ont été invités à utiliser Sierra Highway comme un itinéraire alternatif.

L'inquiétude gagne dans la région, et les commentaires expliquant le phénomène vont des rayons cosmiques aux aliens et autres extra-terrestres, en passant par l’évocation des prophéties bibliques ou apparentées et autres malédictions,  jusqu'à, bien évidemment, ce à quoi tout le monde, ici, pense et craint, dans cette région sismique, l'une des plus sensible du globe  - avec, bien sûr, et pour cause ..., celle du Japon, aux populations de cet archipel volcanique, placées dans la même expectative et devant le même abime, qui, on le rappelle, est situé sous la " ceinture de feu du pacifique ", au confluent des quatre plaques, Eurasiennes, Philippine, Pacifique et d'Okhotsk -  ce que tout le monde attend, et qui est annoncé : " The Terrific Big One ", qui doit ravager la cote ouest des États-Unis.

Les petits glissements de terrain ne sont pas rares dans la région. Mais la grande taille de ce type de glissement de terrain est « vraiment inhabituel » a déclaré Frasher. Les scientifiques du " Jet Propulsion Laboratory " estiment qu'un séisme au moins modéré (magnitude 5) devrait frapper (99 % de probabilité)  la région de Los Angeles dans les 2 à 3 ans.

Mais il pourrait être bien plus puissant, laissant craindre la survenue de celui qui hante tous les esprits, le fameux "big one".

Le dernier grand tremblement de terre de cette région a été provoqué par un mouvement le long de la faille de San Andreas, en 1906 avec une magnitude de 7,8. En une minute, San Francisco fût ravagé et 700 personnes périrent.

Or, un tel événement aurait une période de retour d'environ 100 ans, ce qui explique que cette faille, qui présente un risque majeur, est la plus surveillée au monde.

Vers un séisme majeur à court terme ?

Dans tous les cas,  "il y a suffisamment d'énergie accumulée pour produire un séisme de magnitude 6,1 à 6,3", ajoute Andrea Donnellan.

" James Boles géologue de l'Université de Californie à Santa Barbara indiquait, en juillet 2015, que la fissure de la croûte terrestre aux alentours de Los Angeles s'avère plus profonde qu'on ne le pensait, et pourrait provoquer un séisme très puissant. En effet, lors de sa recherche, le scientifique a constaté une fuite importante d'hélium provenant de la faille Newport-Inglewood, longue de 45 km et passant par le territoire du grand Los Angeles. "

" Cette anomalie le laisse prédire qu'au cours des 30 prochaines années, Los Angeles devra faire face à un séisme de magnitude 7, c'est à dire majeur.

"La faille Newport-Inglewood s'est formée il y a 30 millions d'années. La fuite active d'hélium qui provient par cette fissure des profondeurs de notre planète, témoigne de la forte activité du manteau terrestre dans cette région", affirme Boles.

De leur côté, les sismologues de l'Institut d’Études Géologiques des États-Unis évaluent la probabilité d'un tel tremblement de terre à 85%, d'après l'analyse de cartes des fractures et leur modélisation informatique et critiquent le manque de détails de l'étude dirigée par Andrea Donnellan.

99 % ou 85 %, autant dire que le risque est très élevé pour la deuxième ville des États-Unis dont l'aire urbaine concentre plus de 18,5 millions d'habitants.

Cela n'est toutefois pas une surprise puisque "si l'on regarde les statistiques, il y a eu 32 séismes dans les 81 dernières années à Los Angeles, c'est un tremblement de terre tous les 3 ans", explique Andrea Donnellan.

Le Big One, Assiste-ton à ses préludes ?

Depuis Novembre, où le gros chat, tapi dans les abysses de la croute terrestre, esquissait quelques premiers étirements, la situation a brutalement évoluée, les paysages se transforment à vue d’œil, le mouvement s’accélère, et, pour peu que le félin des grandes profondeurs soit tenté par le grand saut, et l'ose, ce sont les limites qui vont basculer, l'horizon va tendre grand les bras et tout avaler, le haut et le bas qui vont s'inverser, tête par dessus-cul, et, tout sans dessus-dessous ...  

Le Big One, Assiste-ton à ses préludes ?  ...   Toujours est-il que les images sont impressionnantes.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités