Marek Halter sucre les fraises OGM, et passe le plat ...

Ce matin, j'ai eu la mauvaise idée d'écouter France-Info. La revue de presse parle d'un billet posté par Marek Halter dans VSD. Vous en trouverez le texte (de la chronique France Info) à l'adresse : http://www.france-info.com/spip.php?article192548&theme=81&sous_theme=195 . Ce dernier promet paraît-il d'offrir une colère hebdomadaire aux lecteurs. Il a réussi, je suis en colère. Son thème, éminemment respectable au départ: la faim dans le monde. En effet, il y a de quoi se mettre en colère. Mais qu'en tire-t-il ? D'abord une énormité : ce n'est pas par manque de liquidités que les gens meurent de faim... Passons ; il accuse les spéculateurs. Il n'a pas tort. Mais ensuite ça dérape.

Qui est l'objet de sa vindicte ? Les arracheurs d'OGM ! La suite n'est qu'un tissu d'inepties. Ne pourrait-il pas se renseigner un peu avant de désinformer ses lecteurs ? Le maïs OGM serait, selon lui, dix fois moins cher que le normal. Il est allé chercher ça où ? C'est le contraire ! Les paysans pauvres meurent de faim entre autres parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'acheter des semences, a fortiori des semences OGM, brevetées, ne pouvant pas être ressemées, et hors de prix. Dans les pays du Sud, les OGM ont pour conséquence une monoculture non vivrière réalisée par des spéculateurs à l'échelle industrielle, des épandages massifs d'herbicides (qui tuent les mauvaises herbes et, accessoirement, les cultures des voisins). Le résultat, c'est que les paysans sont rejetés vers les bidonvilles et/ou meurent de faim. Le coup des OGM destinés à nourrir le tiers monde est une invention d'une boîte de com. à qui on avait demandé comment améliorer l'image de ces outils à s'approprier le vivant.

Les paysans français qui refusent les OGM seraient, toujours selon MH, des nantis. Ce maïs pourrait servir à nourrir les gens qui ont faim... Que de contre-vérités ! C'est au contraire pour une part la surproduction du Nord, liée à l'agriculture industrielle et aux subventions qui vont avec, qui est responsable de la ruine des paysans du Sud. Monsieur Halter, j'ai beaucoup de respect pour ce que vous avez fait et écrit sur ce que vous connaissez. Alors de grâce, évitez de gâcher tout en devenant un perroquet qui ne sait que répéter, sur ce que vous ne connaissez pas, les slogans des spéculateurs que vous dénoncez. Vous pensez que la colère est source de jeunesse ; faites qu'elle ne soit pas source d'ignorance.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.