Le syndrome du Titanic : Hulot nous offre un vrai film et un vrai message

 

Bon, vous allez vous dire "Encore un film où on va nous montrer des belles images et nous dire qu'il faut protéger la planète". C'est un peu ce que je craignais en y allant. Mais voila, c'est pas ça. Pas du tout. Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre nous livrent un authentique film. Un film d'auteurs. Un film courageux où, croisant leurs compétences, ils nous donnent à voir, à comprendre. C'est de l'art, de la politique. C'est courageux aussi. Sans compromission. Pas récupérable. Les réalisateurs nous montrent l'évidence qui les a progressivement saisis. Pas un film sur la nature, un film sur les humains ; ce qu'ils font ; la logique dans laquelle ils se sont enfermés. Un des grands traits de la tragédie antique, c'était la démesure et c'est bien à une tragédie qu'on nous convie. Ils sont allés chercher des situations parfois incroyables, parfois banales mais la réalisation et le montage en font une oeuvre au sens plein. Je voulais juste vous le signaler. On se fait tellement farcir de messages creux, de green washing, que quand on trouve un petit espace où quelqu'un a fait quelque chose de vraiment fort, ça vaut le coup de le signaler, non ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.