[8 janvier-23 février 2016] Trégunc : Charlie Hebdo et Mai 68

Charlie Hebdo, les couvertures auxquelles vous avez échappé en mai 68 : l’exposition montée par le festival les Passeurs de Lumière continue à tourner et est désormais présentée à Trégunc dans le Finistère, encore enrichie.

En 2013, le festival des arts de l’image les Passeurs de Lumière avait monté une exposition en collaboration avec l’hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo", dont peu de monde se souciait alors. Le thème retenu fut Mai 68 car le sujet de cette édition du festival était les années soixante. Même si la publication n’existait pas au moment des “événements”, ceux-ci avaient naturellement été revisités au fil du temps, les dessinateurs s’en donnant à cœur joie notamment quand la “pensée 68” est accusée de tous les maux…

L’exposition ne fut pas facile à monter en raison du premier attentat dont fut victime "Charlie Hebdo" après la publication par Charlie, au nom de la liberté d’expression, des caricatures autour de figures de Mahomet parues au Danemark et qui avaient enflammés les fanatiques et manipulateurs. L’incendie des locaux de "Charlie" en 2011 avait détruit une grande partie des archives, mais la petite équipe du festival aidée par celle de l’hebdo avait dénichés quelques trésors d’humour.

L’expo fut donc montée à Bannalec et Charb lui-même était venu dans le Finistère, invité d’honneur du festival. Le dessinateur et directeur de "Charlie" avait participé à un débat, “le polar, la BD et la musique des années soixante : une révolution culturelle ?” avec notamment Jean-Bernard Pouy et Patrick Raynal. Il était aussi allé à la rencontre du public lors d’un entretien qui avait été filmé et qu’il est possible de voir en ligne pour partie.

 

L’expo remontée après les assassinats

 

Peu après les assassinats du 7 janvier et des jours suivants de 2015 à Montrouge et à l’Hyper Casher de Vincennes, cette exposition fut remontée à la médiathèque de Quimperlé qui voulait rendre hommage aux disparus et à la liberté. Le maire de la ville, où se déroule aussi pour partie le festival, à voulu de son côté donner le nom de “Charlie Hebdo” à la salle d’exposition de ce lieu culturel, ce qui fut fait lors de l’inauguration de la nouvelle expo, alors enrichie de nouveaux éléments.

Lors de la préparation de l’exposition initiale, qui était une première pour l’hebdo, un des membres du festival Alexis Bonnaire avait réalisé des photos de l’équipe de Charlie. De beaux portraits en noir et blanc. Ils sont donc présentés. Il est très émouvant de voir Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Charb et leurs amis ainsi…

Après les attentats, l’association des dessinateurs quimperlois, les Bédéastes imageurs avaient de leur côté produit beaucoup de dessins dont certains étaient parus dans la presse régionale. Ainsi, ils ont apporté leur contribution à cette nouvelle exposition qui a depuis lors tourné dans plusieurs lieux. Aujourd’hui, encore enrichie, elle est visible à l’Espace Terre marine à Trégunc, près de Concarneau dans le Finistère, jusqu’au 23 février 2016.

L’entretien avec Charb y est également diffusé.

 

http://www.festivallespasseursdelumiere.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.