Démissions et refus de trier à l'Université d'Avignon

Le point sur les refus de classer les lycéens à l'Université d'Avignon.

Chronologie :

- Le 6 février, le conseil UFR-IP Droit, Économie, Gestion vote la motion suivante :

"Les équipes pédagogiques du département Sciences politique, économique et sociale (SPES) de l'Université d'Avignon nourrissent de très vives inquiétudes à propos de la mise en place du dispositif ParcourSup, imposé à marche forcée à la communauté universitaire afin de remédier aux dysfonctionnements d'Admission Post-Bac.Loin de regretter APB, nous nous interrogeons sur la sélection de fait que ParcourSup instaure à l'entrée dans l'enseignement supérieur. Sous couvert d'individualisation des parcours et de prise en compte des spécificités de chacun.e, ce sont bel et bien des procédures de classement et donc de sélection des étudiant.e.s qui se profilent au printemps. Dans un contexte de croissance des effectifs étudiants et de difficultés financières des universités autonomes, la réforme actuellement imposée dans l'urgence, loin de résoudre les problèmes de l'enseignement supérieur, renforce un dispositif d'exclusion des plus fragiles, sans remettre en cause un post-bac à plusieurs vitesses, sans proposer de réelles solutions alternatives à la poursuite d'étude des bacs professionnels, sans attaquer le véritable problème des nécessaires redéploiements entre les domaines de formations, sans donner les moyens d'un réel accompagnement des "oui si". Sur le territoire avignonnais, que proposera le rectorat aux lycéens dont aucun des choix n'aura été accepté ? La réforme alourdit en outre les charges pesant sur les personnels administratifs et enseignants du supérieur comme du secondaire. Dans ces conditions, elle ne permettra pas d'assurer dans les faits l'évaluation « qualitative » des vœux des lycéens."

- Le 17 avril, suite à la démission des membres de la commission d'examen des vœux lycéens dans le cadre du dispositif ParcourSup, l'assemblée générale de l'équipe enseignante de la Licence AES-SPE vote à la majorité "Le maintien du refus de tout classement des vœux, renvoyant la responsabilité à nos tutelles"

- Le 7 mai, l'équipe pédagogique de la licence SVT refuse de réaliser le classement (le tri) des étudiants via l’application « parcours sup » (voir pièce jointe).Refus de trier les étudiants en SVT (pdf, 451.3 kB)

- Le 7 mai, la responsable de la troisième année de licence d'informatique (filière non sélective), démissionne de la commission d’examen des vœux lycéens dans le cadre du dispositif ParcourSup (voir pièce-jointe).

Démission commission voeux informatique (pdf, 55.3 kB)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.