«Mes ESPOIRS sont mes CRAINTES»

Bonjour, permettez moi de me présenter. Je suis père de famille, issue d'une éducation moyenne, standard. J'ai perdu mon emploi suite à un accident banal de la vie. Ayant suivie une reconversion professionnelle adaptée à mon expérience antérieure ( huit années dans divers métiers du bâtiment ), j'ai cru qu'il m'était possible d'aspirer à m'élever dans cette société. Passer du statut d'ouvrier à celui de technicien dessinateur du bâtiment, je vous passe les options. J'ai pris cette voie parce que l'accident dont je vous ai parlé m'a rendu en partie handicapé. Cet handicap, reconnu, n'est pas lourd, il me contraint juste à ne plus pouvoir porter de choses lourdes et à avoir une mobilité réduite au bras et à l'épaule concernée. Je ne raconte pas cela pour apitoyer qui que ce soit.

Je veux témoigner, c'est tout... ! Le temps est long mais il passe vite aussi quand après être sorti avec mon titre, je me suis mis à chercher désespérément un emploi (Pas d'expérience dans cette activité/marché de l'emploi demandant toujours plus d'expérience, de bagages prof, etc... ). De plus j'habite, par choix personnel ( achat d'une maison car ma compagne travaille sur ce secteur ), dans une belle campagne forestière, à cinquante kilomètres de tout bassin d'emploi. Ces trois années de remise en question, à niveau, en adéquation avec les marchés du travail, m'ont permis, en plus de m'enrichir professionnellement, humainement, « émotionnellement »,de m'éveiller mais aussi de m’écœurer, de ce qu'était devenu notre monde. C'est sans prétention aucune, qu'aujourd'hui je me livre à cet exercice que j'ai toujours exécré, la lecture et l'écriture. Voici donc, en plus des autres pamphlets déjà écrits un essai, de …, je ne sais pas quoi encore ! A vous de voir... ?

- Un de mes espoirs est de voir, lire, entendre ..., de constater qu'il existe encore, dans notre pays, et ailleurs, des GENS BIENS, quelque soit leur situation, leur rang social, leur couleur de peau, qui veulent croire, agir, changer cet ordre des choses si désordonné pour l'HOMME et notre PLANETE.

- La crainte de cet espoir est dans la confusion, la dispersion, la désorganisation qui est mise en place pour essayer d'étouffer dans l’œuf cette espérance du lendemain meilleur.

- Un autre de mes espoirs est de m'émerveiller devant la grandeur de l’âme humaine, son ingéniosité, sa capacité à unir toutes les forces vives qui la constitue, pour produire par exemple la plus haute tour du monde. La tour de DUBAI culmine à 828 mètres. C'est l'illustration de la technicité humaine.

- La crainte de celui ci est dans la manière dont l'HOMME ARGENT a surexploité, maltraité, méprisé, déplacé ( en une sorte d'exode de l'emploi ) les hommes ouvriers, salariés.., étrangers à ce pays si riche, et pourtant si indispensable pour BATIR cette œuvre. On leur a fait miroiter richesse et bonheur pour eux et leur famille et n'ont eu et reçu que souffrance, expulsion, humiliation et miettes de pain. (Salaires de MISERES).

- Une espérance se dessine, à l'approche de l’exercice retrouvé, d'appliquer enfin notre DROIT et DEVOIR DEMOCRATIQUE. Elle consiste à repousser hors du POUVOIR ceux qui travestissent cette notion de LIBERTE si chère à notre démocratie et qui prennent en modèle ces derniers énoncés plus haut. Cette idée une fois maquillée ressemble juste à une vision chimérique du libéralisme de l’individu pour le substituer au seul PROFIT clinquant, ROI de tous les VICES.

- Mais ma crainte est dans ceux qui doivent incarner cet espoir. Leur reconnaissance de leur légitimité de changer cet état de fait, ne peut passer que dans des AVEUX fautifs. Ils étaient et sont encore en responsabilité et ont donc agit, de manière directe ou indirecte, à l’intérieur de ce système CORRUPTEUR.

- L'espoir de faire entendre à tous ces opprimés, oppressés de cette société si INEGALE, les voix de ceux qui écoutent, entendent, constatent et COMPATISSENT en agissant, à leurs niveaux, me rend plus fort et FIER d'être un humain parmi l'Homme, d'être SOLIDAIRE

- Donc..., par conséquence, ma crainte est de voir l'HOMME devenir le jeu de la MANIPULATION de tous ceux qui s'affairent à étouffer, museler, embrouiller, à travers leurs outils PROPAGANTISTES. Si nous..., ne prenons pas garde des enjeux de l'élection prochaine, quelle espoir nous restera t-il..., me restera t-il..., si je continue à m'indigner à mot couvert sans l’hypocrisie de l’anonymat....

     J'ai essayé, à travers ces quelques lignes de souligner cette ambiguïté qui nous habite toutes et tous dans ce modèle de société que l'on nous demande d'ADULER.. S'il ne nous convient pas..., c'est à nous de le faire ENTENDRE haut et fort..., et,... ensuite..., de préparer ce changement si désiré car rien n'est encore inévitable.

     il est fort probable que je retrouve, encore plus difficilement ce TRAVAIL perdu, qui m'est..., à moi..., mes enfants..., ma famille..., ma socialisation si indispensable, primordial.

     Sachant cela..., dois je continuer mon action que je veux être LUCIDE..., CONSTRUCTIVE..., sans ambition aucune de profit LUCRATIF qui se verrait, de ce fait, DEVOYE de son but premier ?

     Pour ma part..., j'en suis convaincu.., seulement je ne suis pas seul... ?

     Alors... ! A suivre... ?

                           Pierre Juillot

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.