Pierre Magne
Abonné·e de Mediapart

58 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 sept. 2014

Quelques propositions pour la Constitution de la 6ème République

Pierre Magne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quelques propositions à l’Assemblée Constituante pour rédiger la Constitution de la 6ème République :

Données dans le plus complet désordre.

1/ Toute condamnation pour un délit ou un crime rend inéligible à vie.

2/ Un referendum révocatoire est organisé pour tout élu, à partir de deux ans, si 10% des inscrits le demandent.

3/  La Constitution ne peut être modifiée que par à un referendum et donc par le vote  de tous les Français.

4/ La hiérarchie des normes sociales est rétablie : aucun accord de société ne peut apporter moins d’avantage qu’un accord de Branche, ou qu’un accord national, ou que le code du travail.

5/ Aucun accord ne peut apporter moins d’avantages au salarié que les accords qui l’ont précédé.

6/ L’indemnité versée aux députés et sénateurs correspond au plafond de la sécurité sociale ; celle pour leurs collaborateurs représente globalement  le même montant ; leurs frais sont remboursés sur présentation des justificatifs.

7/ Pour être éligible il est nécessaire d’avoir été salarié, ou entrepreneur, pendant au moins 5 ans.

8/ Un élu n’est rééligible qu’une  fois.

9/ Nul ne peut cumuler deux postes d’élus.

10/ Dans le pays, on ne peut consommer plus que ce que  la nature produit (la règle verte).

L’aide de chacun est attendue pour allonger cette liste (par commentaire)

Si vous désirez des modifications ou des ajouts, donnez-les. Le billet, "Quelques propositions..." s'étoffera petit à petit. Mais ce ne sont que des propositions, le but est de couvrir petit à petit tout le champ de cette future  Constitution. Les députés élus pour la Constituante  discuteront et voteront le contenu de cette Constitution, puis ensuite en referendum les Français se prononceront pour ou contre.

La 6ème République commencera à exister à partir du moment où sur le net, et ailleurs, en France, beaucoup se saisiront du problème et argumenteront. Cette initiative sera accompagnée de beaucoup d’autres, sur Mediapart et  sur d’autres serveurs. Elles s’enrichiront les unes les autres, même si elles sont contradictoires.  Le net est évidemment un bel espace pour discuter, réfléchir et proposer.

Mediapart a beaucoup apporté à l'information en France depuis qu'il existe, parce qu'il permet la contradiction. Tous ses articles ne plaisent pas forcément à tous, mais presque tous les points de vue peuvent s'exprimer dans les commentaires. C'est formidable. Profitons-en pour prendre en main les discussions sur notre future Constitution de la 6ème République !

en amont de l'Assemblée constituante : cliquez ici

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement