Décès de Naomi Musenga, décembre 2017 Strasbourg

De la gravité d'état de nos sociétés dites "avancée", et des perspectives de l'intelligence artificielle quand des personnes en responsabilité de santé deviennent inhumaines.

Au XXI° siècle, en France, pays d'excellence, comment cette horrible situation conduisant à la mort a pu exister? Quand on parle sans la moindre hésitation d'«intelligence artificielle», et que suite à la «communication», qui insidieusement se substitue à l'information et la connaissance, on ne se rend plus compte de rien?

On touche bien en ce cas la démission de personnes jadis humaines, devenues inhumaines. Et ce n’est pas l’intelligence artificielle qui peut y remédier.

Au lieu de tous les artifices par objectifs de « productivité » ou de « croissance » (mais lesquelles), c’est par l’information de qualité, l’éducation, et la culture que l’on pourra inverser cette tendance à dévaloriser et ignorer «l’autre », pourtant que la réplique de nous-même. Pourquoi n'en parle-t-on que près de 5 mois après, et à quand la justice? Nous sommes tous capables de grandes choses, mais force est de constater que globalement, notre société et le "vivre ensemble" en 2018 est bien malade.

Pierre Masselin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.