ON VIT COMME ON PEUT

ON VIT COMME ON PEUT

 

On vit comme on peut, on vit notre misère

On n'aura jamais le temps de tout comprendre

Et l'on s'en ira avec notre mystère

Dans la vie c’est bon d’apprendre à tout prendre

 

Pis l’on fera tout avec ce qu’on ramasse

Des brins de pluie des chagrins des miettes de pain

Des fleurs avec des mots une joie avec rien

Pauvreté a ses richesses qu’on entasse

 

Pis au jour dit à l’heure grave on dira oui

J’accepte mon renvoi c’est mon tour de savoir

D’où que je viens pour faire une bon’ histoire

Et mes amis me verront partir l’air surpris

 

Et c’est où qu’on s’en va quand on a plus de nom

Dans le cœur d’mes amis j’serai au paradis

On parlera de moi à l’imparfait : « C’tait lui !

« Parfois injuste mais souvent il était bon ».

 

Oh, je regrette mon arrivée dans cett’ boue

Je suis tombé des grandes eaux de ma mère

Et mon père me releva me mit debout

Mes yeux frais ouverts contemplaient le mystère

 

J’ai bu le lait des jours et des nuits l’alcool

Poète j’étais savant sachant mon très peu

Suffisant pour errer autour de l’école

Me méfiant des ordres et des appels au feu

 

Je survivrai à ma mort tant j’aurai vécu

Donnant mon poème à la science innée

Des amis avec qui je parle à voix nue

Sans contrat je tiens parole à l’amitié

 

Bel ouvrage ou je préfère ne rien faire

La terre et l’eau contiennent mes beaux reflets

Et le Soleil et les vents seront mes seuls regrets

La mort n’a point d’horizon ni rien à faire

 

Je prépare mon départ et mes arrivées

En chemin au hasard remplis mes valises

Pour offrir mes trouvailles là où ils lisent

Les visages nouveaux des pays à charmer

 

On vit comme on peut, on vit notre misère

On n'aura jamais le temps de tout comprendre

Et l'on s'en ira avec notre mystère

Dans la vie c’est bon d’apprendre à tout prendre

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.