Avoir 20 ans en 2020 ...

Quand la Covid-19 révèle les inégalités entre les jeunes en 2020 !

Les jeunes en 2020 © Claude Carrère Les jeunes en 2020 © Claude Carrère
Dernièrement, le président Macron a exprimé certains sentiments d'empathie envers une jeunesse qui s'inquiète fortement de l'avenir.

Il faut dire qu'avoir 20 ans à notre époque, et en particulier en 2020, c'est plutôt angoissant, quand le Monde change a une vitesse vertigineuse, et pas toujours dans le bon sens.

Combien de jeunes diplômés restent au bord du chemin de nos jours, sans emploi, et sans perspective réelle pour les années qui arrivent..Quand les parents sont aisés, la situation est moins désastreuse.

Mais quand la famille connait des difficultés financières, c'est la "Bérésina" pour de nombreux jeunes, étudiants ou pas, qui sombrent dans le désespoir  et trop souvent dans l'errance. Tous les jours, les associations caritatives reçoivent de plus en plus des personnes entre 18 et 25 ans, surtout des hommes, entièrement perdus dans une société en plein dérive.

D'autant plus que la situation actuelle est d'autant plus critique que le pays traverse à l'heure d'aujourd'hui une crise sanitaire de grande ampleur.

Et le Covid-19 n'a fait qu'amplifier les inégalités sociales chez tous les citoyens, et spécialement chez les jeunes qui sont les grands déhérités de ce début du troisième millénaire. 

Dans le contexte d'une période où la jeunesse est sacrifiée, Nicolas Roux, Maître de conférences en sociologie à l'Université de Reims Champagne-Ardennes a écrit un article qui analyse le drame que vivent de très nombreux jeunes victimes d'une époque devenue très compliquée.

Lire l'article complet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.