Stop aux licenciements !

Stop aux licenciements © Pierre-Alain Reynaud Stop aux licenciements © Pierre-Alain Reynaud
Peu à peu, la France se réveille et la peur gagne évidemment les plus fragiles de nos concitoyens.

A la veille d'un troisième confinement qui, espérons-le, n'aura pas lieu, ce serait un catastrophe pour toute la Nation qui, de toute manière, aura beaucoup de mal à se redresser.

Les petites entreprises ferment  faute de moyens et celles qui subsistent, ont du mal à surmonter cette double crise : la crise sanitaire due au Covid-19 et la crise économique qui existait déjà voici plus de deux ans et qui n'a fait que s'amplifier au cours des mois passés en raison du marasme provoqué par l'épidémie du coronavirus;

Quant aux grandes entreprises, elles sont moins touchées en apparence, mais un jour ou l'autre, elles vont se restructurer et donc licencier une grande partie de leurs effectifs. Il faut admettre que certaines d'entre-elles subissent de vrais dommages qui nécessitent une réorganisation profonde et souvent une autre orientation.

Celles-ci n'ont pas d'autre choix que de se séparer d'une partie de leur personnel, malgré leurs efforts et leur volonté de maintenir l'emploi au sein de leur établissement. Mais d'autres entreprises, moins scrupuleuses, profitent de ces moments difficiles pour dresser des plans de licenciements, bien qu'elles soient solides et dégagent de gros bénéficies pour leurs actionnaires Ainsi, lutter contre les licenciements devient une nécessité, voire une obligation si l'on ne veut pas accentuer la faillite de la France et éviter la mort sociale de nombreux de nos concitoyens et de leur famille. Dans les semaines et les mois qui arrivent, combien donc de chômeurs viendront s'ajouter aux longues listes de ceux et celles qui ont perdu leur emploi, sombrant pour la plupart dans une grande précarité. Lire l'article complet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.