MACRON : un président qui n'aime pas la France ...

ni les Français. Emmanuel Macron est-il encore digne d'assurer ses fonctions ?

Emmanuel Macron © Alban De Ferris Emmanuel Macron © Alban De Ferris
Voici quatre années que le président Macron est à la tête de l'État français.

Chaque citoyen a pu évaluer ce temps de "règne" où le "monarque" Macron a voulu s'imposer et surtout édicter sa politique d'un "nouveau monde" dont on perçoit aujourd'hui les multiples conséquences néfastes.

Emmanuel Macron est un idéaliste qui rêve d'une grande Europe dans laquelle on effacerait le passé  - tout le passé -  pour construire un avenir tourné vers le capitalisme géant capable de dominer le Monde, à savoir d'enrichir les plus riches, et bien évidemment d'appauvrir les plus pauvres. C'est un idéalisme insensé, entièrement absurde, à la limite de la démence, ce mot n'ayant aucune exagération dans le contexte actuel.

Jamais, au grand jamais, de mémoire d'homme, on n'a connu en France un président de la République capable de se comporter de la sorte, c'est-à-dire vouloir transformer la société de manière à supprimer les valeurs fondamentales de la démocratie et à effacer les grandes heures de l'Histoire de la Nation.

Cette posture n'est pas bien éloignée de celle employée par certains chefs d'État d'extrême-droite comme d'extrême gauche qui n'ont pas hésité en leur temps de détruire les structures de leur pays pour y installer un ordre nouveau.

Inutile de préciser que la situation politique française entre désormais dans une phase extrême de gravité et la présidence de Macron devient fort dangereuse pour l'avenir de la démocratie et de la France. A tout prix, il faut faire barrage à sa candidature, et le souhait si attendu d'une grande majorité des Français, serait qu'il ne se représente plus aux élections présidentielles de 2022. Mais cette perspective n'est-elle pas utopique ? 

Lire l'article complet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.