Emmanuel Macron et sa nouvelle réforme des retraites

Emmanuel Macron © Sandrine Vanderlen Emmanuel Macron © Sandrine Vanderlen
Depuis longtemps déjà, la réforme des retraites revient sur le devant de la scène sociale, mais jusqu'à présent, elle a avorté. Le président Macron s'était engagé en 2017, pendant la campagne présidentielle à faire converger la quarantaine de régimes de retraite en un système dit « universel ». Un système par points où « 1 euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé ». Et, ce, sans toucher à l'âge de la retraite ni au niveau des pensions.

Ce projet était potentiellement explosif, les différentes tentatives de réforme des retraites ayant donné lieu à d'importants mouvements sociaux et des manifestations massives.

Si le chantier a été rapidement lancé avec la nomination dès septembre 2017 de Jean-Paul Delevoye comme haut-commissaire à la réforme des retraites , le gouvernement a décidé ensuite de se donner du temps : initialement attendue pour mi-2018, la réforme a été maintes fois repoussée. 

Et puis, il y a eu l'épidémie du Covid-19 qui a stoppé toutes els négociations entreprises entre les partenaires sociaux. Chacun sait comment la situation a évolué, les politiques, les syndicats et les citoyens ayant alors d'autres préoccupations d'ordre sanitaire et médical, beaucoup plus urgentes en apparence que celles d'aboutir à une vraie réforme basée sur des accords sérieux. Lire l'article complet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.