"Le nucléaire, c’est la manière la plus décarbonée de faire de l’électricité", Macron

« On va fermer toutes les centrales thermiques et de charbon. En revanche, le nucléaire, c’est manière la plus décarbonée de faire de l’électricité. Je ne suis pas un idolâtre du nucléaire, mais il faut choisir ses priorités. Si je ferme demain une centrale nucléaire, ce n’est pas vrai que l’on peut développer tout de suite du renouvelable. »

« On va fermer toutes les centrales thermiques et de charbon. En revanche, le nucléaire, c’est manière la plus décarbonée de faire de l’électricité. Je ne suis pas un idolâtre du nucléaire, mais il faut choisir ses priorités. Si je ferme demain une centrale nucléaire, ce n’est pas vrai que l’on peut développer tout de suite du renouvelable. Sur le nucléaire, nous allons attendre la décision de l’Autorité de Sûreté nucléaire. D’ici à 18 mois. En fonction de ça, on prendra les décisions de fermeture. Ce sera rationnel. On fermera certaines centrales, et on modernisera peut-être d’autres. » (Emmanuel Macron, homme politique français - 18 décembre 2017)

Généralement je ne rapporte pas la parole des hommes politiques sur ces sujets ; j'ai l'étroitesse d'esprit de me fier d'abord à la parole de la communauté des chercheurs quand il s'agit de réalités physiques.
Il se trouve qu'ici, c'est exceptionnel, la parole du président de la République française reflète une partie de ce que disent les chercheurs.

« Toute réduction de la production nucléaire en France aura pour effet d'augmenter la production d'électricité par des combustibles fossiles, donc la pollution, au vu des faibles facteurs de charge et de l'intermittence du solaire et de l'éolien. L'Allemagne en est l'illustration parfaite. Ses émissions n'ont pratiquement pas changé depuis 2009. [...]
Et là où la France a une électricité parmi les moins chères et les plus propres d'Europe, celle de l'Allemagne est une des plus chères et plus sales. » (Lettre d'un groupe international d'experts au Président Macron - 3 juillet 2017)

« On peut de ce point de vue noter qu’en Allemagne la croissance de l’offre intermittente d'électricité d’origine renouvelable a nécessité l’ouverture de nouvelles capacités de production thermiques à charbon (13 GW) ainsi que le développement de l’exploitation du lignite conduisant à des émissions accrues de CO2 et surtout de polluants (oxydes d’azote et de soufre à l’origine des pluies acides…). » ( Académie des Sciences française - Avis sur la transition énergétique - dans le cadre du débat sur le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte - 2015 - Voir aussi : Germany plans to build, revamp 84 power plants-BDEW - Reuters, 23 avril 2012 - Les centrales à charbon et au gaz en Allemagne : Chiffres clés et état des lieux - octobre 2012)

http://ecologie-illusion.fr/transition-energetique-Allemagne-France-sortir-nucleaire-renouvelables-lignite.htm

Pierre Yves

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.