Le principe de précaution de l'empereur

Il y a cent ans seulement, qui a compté les morts inexpliquées – dont personne n’imaginait qu’elles pouvaient être dues à la fumée de sa cheminée ou de son fourneau, à l’eau polluée de son puits, à des aliments mal conservés, non contrôlés. Ou encore au tas de fumier baignant dans sa mare de purin, là, juste devant l’entrée de la petite ferme ; quel régal pour les mouches !

Le principe de précaution de l'empereur

Il y a cent ans seulement, qui a compté les morts inexpliquées – « entourées de l’affection des proches » disent les vieilles plaques de marbre dans les cimetières – dont personne n’imaginait qu’elles pouvaient être dues à la fumée de sa cheminée ou de son fourneau, à l’eau polluée de son puits, à des aliments non contrôlés, mal conservés dans la chaleur de l’été sans réfrigérateur. Ou encore au tas de fumier baignant dans sa mare de purin, là, juste devant l’entrée de la petite ferme ; quel régal pour les mouches ! L'environnement, il y a cent ans, c'était le paradis terrestre des mouches. Et tout cela se passait dans l’inconscience la plus totale puisque la notion même de pollution n’existait pas encore !

Aujourd'hui, au contraire, la peur nouvelle de la pollution a pris possession de nos esprits. La consommation d’huîtres, par exemple, peut être suspendue à la suite de contrôles effectués sur des souris.
   Les ostréiculteurs protestent !

Ils oublient que nous avons rêvé d'un principe de précaution ; eh bien ! maintenant nous l'avons. Sous son œil sourcilleux, il faut qu’une souris goûte avant nous.
   Les souris protestent !

L’idée n’est pas totalement neuve ; les empereurs d’autrefois connaissaient également le principe de précaution : un esclave était chargé de goûter les plats avant eux 1.
   Les esclaves protestaient !
   (Mais sotto voce, intérieurement seulement ; ils n'oubliaient pas la fin de Spartacus, qui avait osé protester et fut crucifié.)

Aujourd’hui, les esclaves sont hors de prix, et en outre c’est interdit par la loi.
Donc les souris.

http://ecologie-illusion.fr/

Pierre Yves Morvan 

_______

 1 Mais même les meilleurs principes de précaution ne garantissent pas une sécurité absolue : l’empereur romain Claude serait mort empoisonné d’un plat de champignons ; mais alors, pourquoi l’eunuque Halotus, préposé au goûtage, n’a-t-il pas eu la moindre colique ? C’est que Halotus n’avait pas goûté la sauce ! Celle-ci aurait été préparée par l’épouse de Claude, Agrippine, que l'amour conjugal n'étouffait pas et qui souhaitait installer son fils Néron sur le trône… Lequel Néron, que l'amour filial n’étouffait pas, fit assassiner sa mère, plus tard… 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.