La remanufacturation, la réparation, est-ce une si bonne idée ?

La remanufacturation est peut-être une bonne idée... mais même la nature n'en a pas voulu ! Au contraire c'est la nature qui a inventé "l'obsolescence programmée" ; elle a inventé la panne programmée irréparable : la vieillesse et la mort ! Un vivant, ça ne dure qu'un temps, c'est calculé comme ça – même si le créateur ingénieur en chef avait programmé une vie éternelle dans un premier temps...

La remanufacturation est peut-être une bonne idée... mais même la nature n'en a pas voulu ! Au contraire c'est la nature qui a inventé "l'obsolescence programmée" ; elle a inventé la panne programmée irréparable : la vieillesse et la mort ! Un vivant, ça ne dure qu'un temps, c'est calculé comme ça – même si le créateur ingénieur en chef avait, dans un premier temps, programmé une vie éternelle pour ses deux prototypes, Adam et Ève. Mais, ayant détecté un bug, il a changé ses plans. Ce sont les chirurgiens qui remanufacturent, en implantant des hanches d'acier, en greffant des reins et des cœurs...

La remanufacturation des objets est théoriquement une bonne idée... Mais elle ne peut pas avoir beaucoup d'effet. Parce que les gens tels-que-nous-sommes ne sont pas intéressés par la remanufacturation ; au contraire, ils aiment changer ; changer, de chemise, de voiture, de machine à laver... Pour des raisons futiles comme la mode, l'apparence, ou même sans raison, pour changer, pour le fun 1 Ou plus sérieusement, pour bénéficier d'un progrès technologique. Les voitures d'il y a cinquante ans consommaient beaucoup plus que les voitures d'aujourd'hui, émettaient beaucoup plus de particules fines et de polluants ; elles étaient également moins sûres : pas d'air-bag, pas de ceintures de sécurité, pas de freinage anti-blocage... fallait-il développer la remanufacturation, opérer de multiples transplantations d'organes, pratiquer l'acharnement thérapeutique, pour maintenir en vie ces vieilles voitures ? Le bilan pour la planète aurait-il été globalement positif ? Non ; c'est pour cela que l'on a inventé le contraire de la remanufacturation, la "prime à la casse".

Remanufacturation ?
... Ou prime à la casse ?

Que celui qui n'a pas de téléphone portable jette la première pierre.
Que celui qui n'a pas changé son téléphone portable contre un smartphone jette la seconde pierre.

 

1 L'homo n'est ecologicus que par nécessité. On a vu, dans les vieux films en noir et blanc, ces employés de bureau qui portaient des manchettes pour protéger leurs manches de chemises. Plus loin dans le temps, même les plus riches faisaient de même : dans les cours princières de la Renaissance, les robes avaient des manches amovibles, car elles s'usaient plus vite que le reste de la robe. Les manches usées étaient remplacées par de nouvelles manches neuves, c'était déjà de la remanufacturation, et les courtisans flatteurs s'exclamaient : "c'est une autre paire de manche !".
Dans les pays développés la nécessité a disparu, il n'y a plus ni manches amovibles ni manchettes.
Dans les pays les plus pauvres il n'y a même pas de chemises.

http://ecologie-illusion.fr/index.html
Pierre Yves

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.