Otages assassinés: la mémoire sélective de France 2

Je livre ici sur mon blog le courrier que par ailleurs, en tant que porte parole (avec Laurence Lacour) de l'association "Les Amis de Ghislaine Dupont", nous avons adressé ce vendredi 26 septembre à France 2. (AINSI QUE LA REPONSE DE FRANCE 2 DANS LES COMMENTAIRES... )

Je livre ici sur mon blog le courrier que par ailleurs, en tant que porte parole (avec Laurence Lacour) de l'association "Les Amis de Ghislaine Dupont", nous avons adressé ce vendredi 26 septembre à France 2. (AINSI QUE LA REPONSE DE FRANCE 2 DANS LES COMMENTAIRES... )

 

Paris, le 26 septembre 2014

M. le directeur général délégué à l'information de France Télévisions et directeur de l'antenne de France 2
Copie : Monsieur le médiateur de France 2

Monsieur,
Mercredi 24 septembre, la quasi totalité du journal télévisé de 20 heures de France 2 a été consacrée à la mort de M. Hervé Gourdel, guide de haute montagne assassiné dans les montagnes de Kabylie en Algérie, quelques jours après son enlèvement revendiqué par un groupe armé.
Un sujet de près de trois minutes (http://www.francetvinfo.fr/terrorisme-les-francais-decedes-en-detention_702725.html) rappelait opportunément la liste des français victimes, tuées après avoir été pris en otage ces vingt dernières années. Avec d’abord l’évocation de ceux morts récemment en captivité ou juste après avoir été enlevés au Mali et au Niger.

Pourriez-vous nous expliquer ainsi qu’aux téléspectateurs pourquoi Ghislaine Dupont, 57 ans, journaliste du service public et grand reporter depuis 25 ans, conseillère éditoriale de Radio France Internationale, exécutée de trois balles dans la tête et dans la poitrine et Claude Verlon, 55 ans, technicien radio appartenant à la même entreprise de service public, assassiné d’une rafale de sept balles dans le corps quelques minutes après avoir été enlevé dans la ville de Kidal à 13h05, il y a moins d’un an, le samedi 2 novembre 2013, pourquoi leur disparition n’a pas été évoquée ni leurs noms cités dans cette liste macabre ?

Comment pouvez-vous excuser cette désinformation alors que toutes les agences de presse et les sites d’actualité ont évoqué, au moins en mémoire, tout au long de l’après midi de ce mercredi ce double assassinat abject ?

Certains de ces médias ont aussi rappelé que non seulement les tueurs n’étaient toujours pas arrêtés mais que les mobiles et les circonstances réelles de cet assassinat restaient aujourd’hui dans l’ombre.

En espérant vivement vos explications, nous tenons à vous exprimer notre totale incompréhension et notre très forte indignation.

Laurence Lacour, vice présidente
Pierre-Yves Schneider, secrétaire général
Association loi 1901  "les Amis de Ghislaine Dupont"


https://www.facebook.com/pages/Les-amis-de-Ghislaine-Dupont/1455113364722455

PS: Veuillez trouver ci-dessous et à toutes fins utiles le script du sujet télé diffusé 13 minutes après le début de votre JT de 20 heures du mercredi 24 septembre :

Présentateur plateau : David Pujadas

(…) On va prendre la mesure de ce qui s’est passé : jamais un otage français n’avait été tué ainsi de sang froid par ses ravisseurs, Arnaud Boutet …

Voix off : Arnaud Boutet (+ Images : successivement les silhouettes ou visages des otages mentionnés)

« La rapidité de l’exécution d’Hervé Gourdel constitue une première. D’autres français sont morts en captivité mais souvent longtemps après leur enlèvement. Philippe Verdon, homme d’affaire kidnappé en 2011 au Mali, assassiné en 2013 par Aqmi, Al-Qaïda au Magheb islamique , Gilberto Rodrigues Léal, 2 années aux mains des jihadistes maliens, décédé cette année, peut être à cause d’une maladie.
Depuis quelques années, l’immense zone du Sahel est devenue une poudrière sans frontière. En 2011, deux jeunes français sont enlevés au Niger puis conduits dans un 4X4 au Mali. Les militaires nigérians (sic) et français interviennent (+ son in : « feu autorisé ... feu autorisé», « Assaut des deux Cougars. On maintient le T.E » (avec images aériennes d’origine militaire) . Les deux otages, Antoine de Léocour et Vincent Delory meurent. Le premier brulé dans son véhicule, le second abattu par ses ravisseurs. Depuis 2010, on compte une dizaine de français décédés... La côte d’Ivoire en 2001… un directeur d’hôtel, Stéphane Frantz di Rippel et un homme d’affaire Yves Lamberlin. La Somalie en 2013, Denis Allex, un agent de la DGSE. Il y a trente ans, ce visage était masqué: le français Michel Seurat, enlevé à Beyrouth par le jihad islamique en 1985, mort en 1986. Il aura fallu attendre 2006 pour que son corps soit retrouvé et enfin rapatrié en France. »

 https://www.facebook.com/pages/Les-amis-de-Ghislaine-Dupont/1455113364722455

PS: France 2 n'est pas seule à désinformer. Ainsi, le 19h45 de M6 de ce même mercredi 24 septembre 2014 a lui aussi proposé une liste des otages français tués "oubliant" tout aussi mystérieusement

Ghislaine, conseillère éditoriale de RFI, grand reporter, assassinée à Kidal (Mali) le 2 novembre 2013 ainsi que Claude Verlon. Ghislaine, conseillère éditoriale de RFI, grand reporter, assassinée à Kidal (Mali) le 2 novembre 2013 ainsi que Claude Verlon.
Ghislaine et Claude.     http://www.6play.fr/m6/#/m6/le-1945/11395440-19-45-du-mercredi-24-septembre.

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.