pierre493
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 févr. 2021

De quoi ce virus est-il le nom..?

Cela fait maintenant un an que nos vies sont polluées par la façon dont les gens qui nous dirigent gèrent cette épidémie. Et entre le matraquage par les médias mainstream de la doxa et les théories plus ou moins baroques qui fleurissent sur les réseaux sociaux il est difficile d'y voir clair. Et de comprendre comment on a pu en arriver là.

pierre493
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tout d'abord un constat: les pays occidentaux ( Europe et États-Unis pour faire simple) sont les plus touchés par cette épidémie.

Et donc ce virus constitue une menace pour les dirigeants occidentaux dans la mesure où il risque d'opérer comme un révélateur et de rendre plus générale la prise de conscience par les populations que le système capitaliste financier néolibéral installé depuis 40 ans les dessert.

Mise en évidence flagrante  de l'infeodation des instances dirigeantes aux intérêts du capital: promotion du remdesivir,. Interdiction des traitement à base de médicaments  peu coûteux . Négociation de l'acquisition des vaccins à l'avantage des labos...

Paupérisation du monde du travail

Perte des souverainetés nationales via les délocalisations la désindustrialisation et l'évolution de la division internationale du travail.

Casse des services publics et du système de redistribution.

Or les gouvernants occidentaux  sont viscéralement attachés à ce modèle  et agissent  en conséquence pour le préserver:

Sauvetage des marchés financiers par les banques centrales

Optimisation des profits de Big Pharma quoi qu'il en coûte en nombre de morts évitables

Mise sous contrôle des populations par la peur et l'angoisse pour juguler la colère

Mise en place de filets de sécurité pour limiter de façon acceptable  la progression de la pauvreté et de la misère.

Plutôt qu'a un complot nous sommes confrontés à la volonté brutale des dirigeants occidentaux de faire perdurer un systeme ploutocratique contraire à l'intérêt général des peuples.

Cette grille de lecture est évidemment contestable mais permet me semble-t-il de mettre en cohérence les événements que nous subissons

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine