Parler de racisme anti-blancs est raciste

Il n'y a qu'un racisme : celui qui affirme l'existence des races dans l'espèce humaine. Parler de tels ou tels racismes - d'une race envers une autre - est admettre l' existence de ces races et est donc un acte raciste.

Il n'y a qu'un racisme : celui qui affirme l'existence des races dans l'espèce humaine.
Parler de tels ou tels racismes - d'une race envers une autre - est admettre l'existence de ces races et est donc un acte raciste.

Dans les faits, le racisme a été créé et exploité par des hommes et des femmes se réclamant de la "race" blanche ou aryenne.
Il existe d'autres exploitations du racisme mais leurs conséquences sont sans commune mesure avec l'esclavage, le massacre des Indiens d'Amérique ou encore la Shoah.
Mettre sur le même plan ces catastrophes et des cas isolés de haine à l'encontre de "blancs" (sans donc savoir ce qu'ils sont exactement) est un procédé raciste pour minimiser la portée même du racisme et son caractère réfléchi et cynique.

Il n'y a pas besoin d'invoquer un "racisme anti-blancs" pour s'indigner. Ce qu'il faut condamner et qui est condamnable, est l'incitation à la haine quelle que soient les communautés (fussent-elles revendiquées, fantasmées ou fabriquées) contre qui elle est dirigée.
Nous n'avons pas besoin de parler de racisme contre les femmes, de racisme contre les LGBT, de racisme contre certaines minorités religieuses... pour condamner et combattre ces comportements obscurantistes. Il n'y a pas besoin d'invoquer le racisme, et le faire a forcément pour but de nier le caractère exceptionnel de cette forme de haine et de le banaliser.

Mettre au même niveau un génocide et une mauvaise chanson haineuse, l'apartheid et un article pour faire un coup de buzz c'est à n'en pas douter un moyen de brouiller les discours. Comme tout embrouillage, faire ces amalgames est contre productif.

C'est se priver des moyens de combattre les différentes formes de violence.
C'est ignorer les motivations des differents commanditaires qui profitent des divisions.
C'est s'interdire l'efficacité en ne prenant pas en compte les singularités, les causes et les conséquences de ces différentes haines.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.