La démocratie à l'agonie...? 477 votes pour, 70 votes contres, la fin est signé furax...!

La démocratie est tombée..., ce jour..., sans chant d'honneur..., à l'ombre d'une mascarade de votes de représentativité populaire..., unifiant les soit disant opposants d'hier...! Ils se sont toutes et tous applaudis..., puis congratulés pour quelques uns et unes, sous cette expression législative unique, tel un seul "homme", d'un énième traité Européen. La seule différence par rapport aux autres c'est la "peur de la dette"...! Comme de coutume dans un sens, mais que pour cette première occasion dans tous les sens..., juste au nom d'une union monétaire, il nous faut nous habituer, avec les traités à venir aux votes iniques et cyniques de l'Euro mais plus des peuples.

C'est une habitude politique lorsqu'un des deux camps de l’alternance remporte une courte victoire, alors que sa bataille a été médiocre, d'entendre ce genre de clameurs étouffées..., ces relâchements des plexus compressés par la tension pendant trop longtemps, lorsque les portefeuilles se remplissent et les privilèges affluent avec abondance. Un unisson de réjouissance grimaçante d'un bout à l'autre de l'hémicycle, s'est donc répandu jusque dans les couloirs de celui ci..., avec un certain arrière goût d'étrangeté quelque peu insaisissable...! "Ça se voit pas trop...?" dit l'un d'eux en enfouissant dans sa poche un magot inavouable... Une unanimité de soulagement dans des claquement de mains, contenue derrière des sourires de façade..., laissant perler quelques gouttes de sueur..., dont le teint blafard de certains personnages, pourtant accoutumés aux jeux de lumière des arcades de ce Palais Bourbon, a laissé entrevoir la froideur de l'ambiance et de l'enjeu...! C'est une déclaration de transmission de souveraineté budgétaire, c'est une déclaration de guerre à la dépense sociale, c'est une guerre entamée et maintenant avérée des acquis sociaux contre des rendements statistiques et sa spéculation expansionniste qui vient d'être votée par des gens dont la responsabilité confiée pour cinq années..., s'est transformée en intérêt particulier et privé...! Tout ce qui peut être encore grappillé.., devient l'objet d'une incurie masquée...!

Une opposition de fond.., a pourtant fait front... Prenant à cœur de défendre l'intérêt de leur mandat, des élus-es de gauche se sont farouchement battus-es contre l'apesanteur obscure d'un reniement démocratique dans cette douloureuse décision de dire la vérité des faits au peuple..., à leur électeurs et électrices...! Alors qu'ils-elles n'ont essuyé que mépris médiatique, dénigrement et stigmatisation politique, et autres accusations diverses, à la limite de l'injure même..., ils n'ont eu de cesse de nous avertir, nous le peuple.., des dangers qui nous guettaient et que l'on va voir poindre maintenant dans ce changement de continuité...! Alors j'écris ce billet pour leur rendre tous les honneurs qui leur sont dus..., et pour leur demander de ne pas baisser les bras..., car ce peuple endormi, se réveillera bientôt sous les coûts/coups des douleurs qu'ils vont finir par sentir...! Sachez qu'eux et elles vous soutiennent entre autre et n'attendent que vos ordres...!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.