La Subliminale arnaque... ?

Hier a eu lieu à Paris le « banquet des 5000 », organisé par canal+. Ce dernier était destiné à sensibiliser la population parisienne et les téléspectateurs-trices du gâchis alimentaire monumental des fruits et légumes non calibrés pour la grande distribution, et se voyant ainsi jetés comme déchets périssables... ! Que ce soit en France ou partout dans les pays « développés », cette logique absurde d'une rationalité purement mécanique, d'un calibrage commercialisable de cette nourriture périssable, provoque tout d'un coup, un émoi de certaines personnes du monde des « élites »... ! Il serait temps... ! Combien d'associations diverses n'ont pas heureusement attendu cet éveil soudain d'un microcosme enclin qu'a ne faire parler d'eux !

A vouloir faire rentrer des cylindres, poussant plus que de raison, dans des trous carrés, des emballages non biodégradables..., ça doit vous rappeler des souvenirs d'enfance..., on finit par se retrouver avec des excédants, tant est si bien..., qu'à la fin on ne sait quoi en faire... ! Surtout si ces besoins de première nécessité finissent par pourrir..., alors que bientôt plus de 10 millions de pauvres françaises-ais, ne peuvent finir la fin du mois, à partir du 10 pour certains, qu'en se serrant la ceinture... !

C'est donc une intention louable qui a été mise en place, par cette opération de sensibilisation à cette problématique contradictoire d'une sorte de sur-productivisme agroalimentaire, d'un coté et d'une sur paupérisation financière et alimentaire, de l'autre.

Mais, et là j'y mets mon coup de gueulante...! Ce banquet burlesque de Canal+, pour envoyer le message tant à la grande distribution alimentaire, aux agro-industrieux (mon œil...!), qu'aux consommateurs que nous sommes, a t-il profité à la population la plus pauvre de Paris.... ? Les images diffusées sur les médias nous disent bien autres choses. A aucun moment il n'est précisé dans cette pure opération de com'..., de marketing ne faisant que surfer sur une triste actualité..., que ces repas sont d'abord destinés aux plus démunis-es de notre population de la capitale...! Cherchez l'erreur...? A grand coup de plébiscites, d'auto-satisfaction introspectifs..., on nous présente une grandiose idée pour sensibiliser la population Française..., mais surtout Parisienne..., à l'urgence de prendre conscience du consumériste qui nous ronge..., tiens donc...? Mais à bien les écouter..., nous le peuple...., on en prendrait pas conscience depuis un moment..., rien qu'à voir les réseaux sociaux...? Et comme si de rien était..., nous voila maintenant responsables de tous les "déchets superflus", de nos pertes économiques derrière un discours "médiatico-synthétique" défaussant complètement la vraie problématique du fossé énorme existant entre la sur-production et son gaspillage d'un coté..., et la pauvreté de plus en plus nombreuse de l'autre coté. La non répartition de richesses est la cause majeure de la pauvreté, en France, à Paris, ou ailleurs dans le monde... !

Cette boite à image cacophonique qui se transforme en « tableau » dans certains foyers, n'a de cesse d’innover pour séduire un Audimat insatiable et inlassablement plus friand..., d'un imaginaire se cherchant à la foi des sensations toujours plus fortes, puis intrinsèquement, à satisfaire une boulimie d'histoires jamais rassasiée. Elle a son secret... ! Celui si est temporel... ! De ce temps et sa maîtrise que nous semblons perdre, une autre information m'est revenu en mémoire concernant une étude de l'INSEE de 2011 qui nous disait ni plus ni moins..., que ce temps nous échappe au profit des écrans de toutes sortes, la télé y compris. Soyons en lucides..., et convaincus que ce temps nous appartient... !

Le résultat de cette journée..., c'est qu'on a sublimé une réalité aussi terrifiante qu'elle soit, dans son cynisme purement comptable et mercantile, pour en faire une festivité pédago-ludique en ne conviant même pas les plus défavorisés-es d'abord, pour mettre l'accent sur l'urgence de s'occuper d'eux-elles... ! Si la cible de ce plan com' d'une chaîne privée était une certaine classe insouciante des chances qu'elle garde encore, est ce honnête intellectuellement, que prendre l'argument d'une pauvreté grandissante pour susciter de l’empathie, la bonne conscience intérimaire, sans prendre le soin de la mettre en contact avec leurs congénères plus aisés... ? J’appelle ça une arnaque... !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.