Petit conte électoral.

Des élections législatives partielles ont eu lieu dans une circonscription de l'Hérault, une autre des Hauts-de-Seine, puis enfin du Val-de-Marne, ce week-end. Et c'était le deuxième tour d'une législative entachée de scrutins invalidés...! fort de leur "score", ces nouveaux élus pérorent leur victoire oublieux qu'ils sont d'une participation plus qu'inquiétante. Je vous en propose mon interprétation.

S'il fallait une foi..., au royaume de l'avarice..., trois louvoyeurs cupides et très intéressés viennent de la sacraliser. Se voulant être à tout prix idolâtrés, après des élections truquées et réfutées..., ils reprirent leur besaces de mensonges éhontés et arpentèrent de nouveau la campagne désabusée. L'idolâtrie chez ces avides de pouvoir et d'avoir, est autant le gâteau richement engraissé d'une République massacrée, qu'ils ne veulent surtout pas partager..., que la cerise d'ornement..., ce but inavoué de trôner à coté des fioritures déjà installées. Alors qu'au sein de leur famille respective, se perpétuait une guerre de loups voraces et affamés..., pour les uns..., et l'hypocrisie d'une solidarité gouvernementale chez les autres..., et pour ne parler que des plus gros scores affichés d'un premier tour de piste décalé..., le public électoral n'en pouvait que rester bouche bée..., pétrifié d’envoûtement médiatique..., en veillant néanmoins à garder soigneusement les poches bien cousues, ou exilées.... Point besoin d'être clerc..., pour constater avec lucidité, que ces luttes intestines infligeaient durablement des coups cinglants bien profonds dans le "contrat tacite" d'une confiance nécessaire en la démocratie et sa représentativité. Mais si l'histoire s’arrêtait là..., on pourrait parler simplement que d'entaille guérissable. Or, la famille des renards, maintenant dans l'action minimisée et plus que narrative..., a connu en son temps les mêmes dé"boires"..., qui ne vous donne pas envie d'arrêter... ! Certains-es..., ironiquement vous rétorquerez..., que ce mal là est bien Français, légitimé, légalisé... Alors..., avec modération..., surtout continuez..., pour soutenir l'accroissement... ! Tiens une grenouille se voulant être plus gros qu'un bœuf passe...?

Le résultat..., est aussi claire que l'eau croupie d'une flaque boueuse s'évaporant au soleil brûlant de la perfidie financière aveuglante. Alors qu'il est pour certains-es, un satisfecit encensé..., une victoire de leur famille s'opposant à celle des renards gardant le troupeau de "moutons mués", ou de poules aux œufs d'or des "pauvres d'entre nous" peut être..., mais surtout d'électeur-trice que l'on nous impose d'être..., ce résultat a une grave conséquence démocratique.

En faisant la moyenne des abstentionnistes de ces trois circonscririons disputées..., on se rend compte que le chiffre est affligeant. Plus de 70 % des électeurs-trices n'ont pas eu envie d'exprimer leurs voix..., n'ont pas cru en cette occasion de déléguer leur pouvoir à travers ce devoir... ! Cela veut aussi dire..., toujours par le calcul d'une moyenne..., que ces élus « comptant » d'eux..., ne représentent seulement qu'un peu plus de 15 % de la population totale électoralement et localement parlant.. !

 

C'est à méditer n'est ce pas... ? Surtout lorsque vous faites un panorama de la presse écrite dite de masse et que vous constatez que les chiffres des abstentions sont mystérieusement absents de ces décomptes...!

Voici les sources donnant les résultats par circonscription avec les candidats en lice, et les taux d'abstentions.

http://www.francetvinfo.fr/legislatives-partielles-l-ump-en-force_188421.html

http://www.midilibre.fr/2012/12/16/legislative-la-soiree-du-2e-tour-en-direct,612822.php

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.