Liberté, égalité, fraternité... N'est-ce plus qu'une idéologie désuète ou encore un choix...?

A quand en arrivera t-on à se demander, collectivement, à quoi servent les élections en tout genre, a quoi servent les partis politiques de toutes sortes, à quoi servent les idéologies philosophiques (si tant est qu'il en reste...?), à partir du moment ou le "choix" citoyen est d'une part ; enfermé dans une impossibilité d'avoir une "marge" de manœuvre financière, budgétaire pour mener une réelle politique sociale juste, égalitaire dans le sens de la répartition des richesses, respectant les libertés de chacun sans amenuiser celles d'autres (de la masse de déshérités-es), prônant la fraternité par le biais incontournable de la contribution fiscale..., et est d'autre part ; quand ce "choix" démocratique (s'il a existé réellement un jour...?) se retrouve confisqué au fur et à mesure que les valeurs fondamentales citées plus haut disparaissent, aux seuls profits de ces diminutions de "marges"  de manœuvres (et d'augmentation des dividendes, des fraudes fiscales, des casses des droits des travailleurs-euses, des inégalités, de la pauvreté en nombre, etc) prenant le pouvoir sur tout le monde du vivant, du social...?  Quand le pire sera là...? Cela ne sera-t-il pas alors trop tard...?

C'est l’émission "C'est dans l'air"..., diffusée sur un canal..., qui qu'on se le dise une bonne foi pour toute..., n'a plus rien de public..., malgré son nom..,  malgré notre contribution à son financement "égalitaire" de pauvres ou de riches, malgré nos lamentations devant cette perte flagrante de liberté d'avoir le droit de défendre et d'obtenir la transmission du savoir, de l'information  de manière impartiale, malgré nos impossibilités fraternelles d’interférer contre cet état de méfait, quand il se sert de l'opinion publique pour diffuser une propagande de la pensée unique..., qui me fait vous poser ce questionnement ce soir...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.